La Gazette

des Comores

Trois terrains de football à Mohéli ont bénéficié d’une clôture

Trois terrains de football à Mohéli ont bénéficié d’une clôture © : HZK-LGDC

Le terrain de football de Salamani, ceux de Bangoma et de Djoiezi viennent d'être clôturés pour la première fois. C'est une initiative prise par la fédération de football des Comores (FFC) pour limiter les violences physiques dans les stades lors d'un match mais aussi sécuriser ces terrains contre les animaux en divagation. Le projet est salué par les jeunes sportifs.


La FFC à travers la ligue de football de Mohéli vient de clôturer trois terrains de football à Mohéli. Il s'agit des terrains de football de Djoiezi, de Bangoma et de Salamani. C’est la première fois que ces stades bénéficient de ce genre de travaux. L'objectif c'est de garantir la sécurité des joueurs en cas de violences, surtout lors des matchs de derby. Les responsables de la ligue de football de Mohéli profitent de l'occasion pour exhorter les joueurs, les arbitres et les amateurs de foot, de respecter la réglementation du jeu afin de diminuer voir éradiquer les violences au sein et autour des stades.

« Si nous avons choisi de clôturer en premier lieu ces terrains, c'est tout simplement parce que nous avons remarqué que c’est là où nous rencontrons souvent des problèmes liés aux violences parfois physiques » explique Badrane Abtoihi, président de la ligue de football de Mohéli. « Notre prochaine étape c'est une campagne de sensibilisation auprès des joueurs et responsables des clubs, dans le but d'éradiquer ce phénomène qui, parfois dévalorise la qualité du jeu » a-t-il précisé.

Les animaux en divagation constituent également un réel obstacle. Il n'est un secret pour personne que la plupart des terrains de football à Mohéli sont des lieux favoris pour les pâturages. Par conséquent, les matières fécales d’animaux polluent forcément les espaces de jeux, empêchant ainsi son bon fonctionnement. « Parfois avant de jouer un match on est obligé d'enlever quelques excréments sinon les joueurs risquent de glisser ou de contracter des maladies » indique un joueur du club  Belle lumière de Djoiezi qui salue l’initiative.

Clôturer ces terrains va seulement limiter les problèmes rencontrés pendant les matchs et répondre plus où moins aux normes d'un stade. La fédération de football des Comores envisage également de réhabiliter trois autres terrains dans l'île dont le terrain de football de Nioumachoi situé dans la région de Mlédjélé. « À Nioumachoi, nous n'allons pas seulement mettre un grillage mais on va retracer ce terrain. D'ici la fin du mois, nous saurons exactement la date du début des travaux pour ce nouveau projet » promet le président de la ligue de football. Ce programme va non seulement réduire les conflits entre les équipes mais aussi continuera à promouvoir le football vu que plusieurs terrains ne sont pas en mesure de recevoir des matchs dans des bonnes conditions surtout pendant les périodes pluvieuses.

Riwad

 


Les contenus publiés dans ce site sont la propriété exclusive de LGDC/HZK Presse, merci de ne pas copier et publier nos contenus sans une autorisation préalable.

Commentaires (0)