La Gazette

des Comores

Mchangama offre la victoire aux Comores contre le Burundi

Mchangama offre la victoire aux Comores contre le Burundi © : HZK-LGDC

Une semaine après les Seychelles, les Comores s’imposent par 1-0 devant le Burundi au stade de Maluzini. Les Cœlacanthes clôturent la trêve internationale sur une deuxième victoire grâce à un superbe coup-franc de Youssouf Mchangama.


Sur la même lancée que face aux Pirates seychellois, les Cœlacanthes ont abordé leur rencontre contre les Hirondelles avec beaucoup d’intensité. Un jeu fluide et une quasi-totale possession du ballon. Bien regroupés derrière, les Burundais ne se sont contentés que de défendre. L’occasion pour Selemani (10è & 40è), Mchangama (32è) et Ben Mohamed (36è) de s’offrir des actions intéressantes. Mais sans vraiment inquiéter la défense menée par Dieu-Merci Ndikumana.

Le salut pour les Comores viendra en début de seconde période sur coup de pied arrêté. Profitant d’une faute sur Ben Mohamed, Youssouf Mchangama transforme un coup-franc flottant, dont il a évidement le secret, qui finit au second poteau et trompant le portier burundais Jonathan Nahimana (1-0, 47è). Un classique chez Mchangama.

Les Cœlacanthes  s’imposent au terme de la rencontre et clôturent leur stage sur un sans faute. Et l’entraineur est ravi de ce résultat. « Le pari est réussi. On est venu au pays pour cette compétition afin de préparer la Can. Donc on a remporté les deux marches et c’est bien car ça nous a donné de la confiance. Mais, nous allons également augmenter les entraînements. L'importance de cette compétition, c’est d'avoir une confiance dans l'équipe. Il me semble que les joueurs sont très ambitieux. On est sur le bon chemin et je remercie tous les Comoriens pour leur soutien », déclare Amir Abdou.

L’entraineur des Coelacanthes montre que l’équipe doit s’améliorer davantage pour les prochains matchs mais il est satisfait de son groupe. « Il y a eu du beau jeu. On est sur la bonne voie. Je pense qu’on a donné une belle image sur ces deux rencontres. On sortait d’un échec en Égypte, même si on était déjà qualifié. On avait à cœur de se racheter devant nos supporters et se préparer pour cette CAN », poursuit-il, avant d’ajouter que « Nous comptons avoir des matchs amicaux avant la Can. Comme ça, on aura une consolidation de jeu. En plus, si on n'a pas pu identifier des problèmes dans cette mini compétition, on le saura après et on rectifiera le tir ».

Nassuf Ben Amad

 

 


Les contenus publiés dans ce site sont la propriété exclusive de LGDC/HZK Presse, merci de ne pas copier et publier nos contenus sans une autorisation préalable.

Commentaires (0)