La Gazette

des Comores

Journal de la CAN 2021 Premier début réussi pour le Cameroun

Journal de la CAN 2021 Premier début réussi pour le Cameroun © : HZK-LGDC

Avec quatre ans de retard sur le calendrier prévu (2019), le Cameroun a enfin lancé sa coupe d’Afrique des Nations devant une foule en liesse. Le président Paul Biya a ouvert la 33e Coupe d’Afrique des Nations. Pour son entrée en lice, les lions du Cameroun faisaient face aux étalons burkinabé. Et pour sa vingtième participation et son quatre-vingt quatrième match en coupe d’Afrique des nations, le Cameroun a signé une quarante-unième victoire.


C’est dans un stade d’Olembé plein à craquer que la cérémonie d’ouverture de la 33e Coupe d’Afrique des Nations a eu lieu. Pour marquer l’événement, le président Biya a invité des nombreux chefs d’état du continent. Une façon de démontrer l’unité du continent derrière le Cameroun après les critiques quant à la capacité réelle du pays à organiser un tel événement. Mais, pour des raisons diverses aucun des chefs d’état attendus n’a fait le déplacement à l’exception du président de l’Union des Comores Azali assoumani, qui était donc l’invité de marque de Paul Biya.

Arrivé dans la capitale camerounaise samedi dernier, le président Azali a rendu visite aux verts en compagnie de son épouse et de l’ancien président de la fédération Salim Tourqui. En marge de la cérémonie d’ouverture, le chef de la délégation comorienne Youssouf Ismael Adolphe a reçu un certificat de la CAF pour la première participation des Comores à une phase finale de la CAN.

S’agissant de la préparation, les hommes d’Amir Abdou déplorent le départ sur blessure du joueur du Gaz Metan, Fouad Bachirou, blessé en pleine préparation. Ce dernier est dors et déjà remplacé par l’ancien attaquant de Volcan Club, Ibroihim Youssouf Djoudja. Actuel pensionnaire du club TS Sporting (D2, Afrique du Sud), le natif d’Itsandra est déjà à Yaoundé.

Pour la première rencontre de ce 33e sommet du football continental, le pays hôte est venu à bout du Burkina Faso, après avoir encaissé le premier but de cette CAN. Une mauvaise sortie du gardien Onana a permis à l’attaquant burkinabé Gustavo Sangaré d’ouvrir la marque (1-0, 24e) du plat de pied et à bout portant.

Se sentant en difficulté, le Cameroun a accentué la pression pour finalement être récompensé sur penalty. Un penalty transformé par Vincent Aboubakar à la 40e minute. En fin de première période le Cameroun bénéficia d’un autre coup de pied arrêté dans les 18 mètres. Bis repetita, le capitaine du Cameroun s’en est chargé pour marquer le deuxième but (45+1) du Cameroun et devenir ainsi le meilleur buteur de ce début de CAN.

Plus tard dans la soirée dans un stade d’Olembé vidé de ses supporters, l’Ethiopie faisait face au Cap-Vert. C’est sont les requins bleus du Cap-Vert qui sont sortis vainqueurs grâce à un but à la 30e minute de l’ancien attaquant Dijonnais Julio Tavarez. Il faut rappeler que les représentants de la corne de l’Afrique ont joué à dix dès la 24e minute après que l’un de leur défenseur ait été expulsé. A l’heure où nous mettions sous presse, les Coelachantes rencontraient les panthères du Gabon au stade Amadou Ahidjo du nom du premier président du Cameroun indépendant.

Ahmed Saïd Badraoui

 


Les contenus publiés dans ce site sont la propriété exclusive de LGDC/HZK Presse, merci de ne pas copier et publier nos contenus sans une autorisation préalable.

Commentaires (0)