La Gazette

des Comores

Affaire des handballeurs comoriens à La Réunion: Le ministre menace de les poursuivre en justice pour l’honneur du pays

Affaire des handballeurs comoriens à La Réunion:  Le ministre menace de les poursuivre en justice pour l’honneur du pays © : HZK-LGDC

Djaanfar Salim Allaoui alias Sarkozy, ministre de la jeunesse et des Sports a tenu une conférence de presse à Mutsamudu le week-end dernier pour indiquer la procédure à suivre jusqu’à ce que les athlètes ayant pris la fuite soient extradés vers les Comores. Le ministre promet qu’il va les traquer jusqu’à les retrouver et les faires retourner au pays.


Le sujet de la fuite des athlètes comoriens à La Réunion anime les places publiques depuis plusieurs semaines. Certains tirent à boulet rouge contre le ministre en charge des sports et d’autres le soutiennent. Quant au ministre de la Jeunesse et des Sports, il est enfin sorti du silence et s’est exprimé dimanche 31 juillet dernier, sur le scandale de la fuite des athlètes comoriens à La Réunion, pendant le Tournoi des clubs champions de handball de l’Océan indien, qui s’est déroulé du 26 juin au 4 juillet 2022 à Saint-Denis. Pour Djaanfar Salim Allaoui, l’île d’Anjouan est le lieu indiqué pour cette conférence de presse, étant l’île qui a compté le plus d’athlètes ayant fui. « Cette affaire a éclaté alors que je me trouvais en France. Je ne me suis pas non plus exprimé à Moroni, mais j’ai choisi de le faire ici, à Ndzouani, où il y a eu le grand nombre d’athlètes ayant fui à l’Ile de La Réunion », lance-t-il.

Devant la presse, le ministre a lancé deux messages en signe d’avertissement. « Si ces 54 athlètes ne se ressaisissent pas pour revenir d’ici 15 jours, des poursuites seront engagées aux Comores et des mandats d’arrêt seront lancés à leur encontre. Ils seront traqués, pour être extradés vers les Comores. Ils ne seront jamais régularisés administrativement, ni à l’Ile de la Réunion, ni ailleurs », a-t-il d’abord fait savoir. Et de poursuivre: « cette conférence de presse est aussi un appel que je lance à ces 54 athlètes pour leur demander de saisir cette dernière occasion pour revenir à la raison, en respectant leurs engagements ». Tout au long de son intervention, le ministre a voulu démontrer qu’il n’a ni encouragé, ni facilité ces fuites. « J’ai été le premier à informer l’ambassade que des athlètes n’ont pas tenu leur engagement. C’est aussi moi qui ai demandé l’annulation des 20 visas des sportifs qui avaient renoncé au voyage », précise-t-il.

Pour rappel, ils étaient 77 athlètes handballeurs et leurs dirigeants à vouloir se rendre à La Réunion. Tous avaient bénéficié de visas de l’ambassade de France, mais vingt des athlètes ont finalement renoncé au voyage. Sur les 57 restants, 3 seulement sont revenus aux Comores, alors que le visa de séjour à La Réunion expirait le 12 juillet. A noter que le ministre promet d’aller jusqu’au bout dans cette affaire qui a défrayé la chronique.

Nabil Jaffar

 


Les contenus publiés dans ce site sont la propriété exclusive de LGDC/HZK Presse, merci de ne pas copier et publier nos contenus sans une autorisation préalable.

Commentaires (0)