La Gazette

des Comores

Une distribution musclée du riz à Fomboni

Une distribution musclée du riz à Fomboni © : HZK-LGDC

Pendant que la population de Fomboni avait opté pour une distribution du riz par liste, la force de l’ordre préfère mettre en rang les clients, mais les habitants ont vécu leur pire cauchemar mardi dernier dans certains quartiers de la capitale mohélienne. Pour avoir un sac du riz, il fallait avoir les reins solides. Ceux qui vivent dans les régions lointaines sont venus chercher cet or blanc à Fomboni alors que le lendemain mercredi, leur stock leur a été envoyé et certains d’entre eux ont été servis deux fois.


Après Anjouan et Ngazidja, Mohéli vient de recevoir mardi dernier juste 5 conteneurs de riz du don japonais au port de Bangoma, soit 130 tonnes. « Au total nous devons recevoir 10 conteneurs, soit 260 tonnes à Mohéli. Mais comme le port est incapable d'accueillir des gros porteurs, la cargaison restante sera acheminée petit à petit à bord des petits navires » a précisé le directeur régional de l’ONICOR Mohamed El-face lors d'un point de presse tenu lundi à son bureau.

Dès 8h du matin, les magasins devant recevoir ce riz étaient pris d’assaut par la population qui dressait déjà des listes. Sous un soleil de plomb, il a été ordonné par la force publique de se constituer en deux rangs. L'un pour les hommes et l’autre pour les femmes. Finalement, à côté du bâtiment de Comores Télécom, les gens ont préféré placer leurs chaussures ou des objets identifiables en deux rangées pour pouvoir s’abriter à l’ombre. Il a fallu attendre jusqu’à 15h pour que les camions sous escorte militaire arrivent. Dans certains quartiers comme Coopérant tout était en ordre. Premier arrivé premier servi. Dans d’autres comme Wemani, les files d’attente étaient interminables, certains clients ne supportaient pas. Des hommes et femmes d’âge avancé ont été bousculés. Certains sont restés jusqu’à 18h sans rien trouver.

Cependant, l'on constate que ceux qui viennent des autres régions de l’île étaient prioritaires dans certains magasins. Le lendemain mercredi, ces régions ont été pourtant ravitaillées à leur tour, et les mêmes personnes sont retournées dans leurs localités respectives pour en chercher d'autres. « La meilleur solution était la liste puisqu’elle permettait d’identifier ceux qui ont reçu mais comme ça c’est la pagaille, à Bangoma avec des listes tout se déroulait comme sur des roulettes » témoigne un jeune très furieux d’avoir passé toute sa journée sans rien trouver. 6 autres conteneurs (soit 156 tonnes de riz (don japonais), selon Mohamed El-face, arrivent au cours de la semaine à Mohéli « pour mettre fin à la pénurie du riz » assure-t-il.

Riwad

 


Les contenus publiés dans ce site sont la propriété exclusive de LGDC/HZK Presse, merci de ne pas copier et publier nos contenus sans une autorisation préalable.

Commentaires (0)