La Gazette

des Comores

Les jeunes d’Imara Comoros se préparent pour Singapour

Les jeunes d’Imara Comoros se préparent pour Singapour © : HZK-LGDC

Pour la cinquième fois, les jeunes d’Imara Comoros vont représenter le pays à l’international. Du 07 au 10 octobre prochain, cette équipe va s’affronter au first global challenge à Singapour. L’Edition de cette année sera consacrée à l’importance des énergies renouvelables, plus particulièrement « hydrogène horizon ».


Ils sont sept jeunes filles et garçons âgés de 13 à 17 ans qui vont concourir à Singapour du 07 au 10 octobre prochain au first global challenge. Sur le terrain, Imara Comores va se confronter aux meilleures équipes du monde. Au Total, 190 pays sont attendus à Singapour pour concourir sur l’importance des énergies renouvelables. Cette année, l’intérêt se porte sur une thématique clé « l’hydrogène horizon ». Ces jeunes ont conçu un robot destiné à prendre les atomes d’hydrogène et oxygène dans le seul but d’obtenir de l’eau. « Nous avançons petit à petit, cela fait deux semaines déjà que nous avons eu les matériels. Nos mentors nous aident énormément, nous travaillons d’arrache-pied et nous espérons remporter la victoire », renchérit la capitaine de l’équipe, Abdallah Zaintoune.

Très dynamiques et ambitieux, ces jeunes incarnent l’espoir. Ils visent à contribuer à un avenir prometteur grâce à l’innovation et à la technologie. « Notre objectif est de gagner et de montrer  que les jeunes comoriens peuvent mieux faire. Certes les gens ne nous comprennent pas encore, mais la technologie c’est l’avenir. Le futur hydrogène jouera un rôle important dans l’avenir,  dans la construction d’un monde durable. Nous pouvons mieux faire » lance Siradjidine Malzam, cette pépite d’Imara Comoros ambitionne d’être consultante dans des grands projets, que ce soit dans l’électricité, l’eau ou autre pour le développement du pays.

Comme dit l’adage « c’est en forgeant qu’on devient forgeron », Imara ne recule devant rien, les Comores doivent briller dans tous les domaines y compris la robotique. « On nous dit que dans la vie, on tombe et on retombe, mais le plus important c’est de se relever. Nous sommes une équipe, ensemble nous allons réussir et grâce à l’aide de nos mentors qui nous soutiennent particulièrement. Nous aimons la robotique et participer à cette compétition n’est qu’une chance de plus pour le prouver au monde entier » promet Mouzna Mohamed.  

Andjouza Abouheir

 


Les contenus publiés dans ce site sont la propriété exclusive de LGDC/HZK Presse, merci de ne pas copier et publier nos contenus sans une autorisation préalable.