La Gazette

des Comores

Le village de Vouvouni réintègre la notabilité de Ngazidja

Le village de Vouvouni réintègre la notabilité de Ngazidja © : HZK-LGDC

La peine de bannissement pour une période de 10 ans infligée au village de Vouvouni Bambao a été annulée le 10 janvier par la notabilité de l'île de Ngazidja. Cette sanction est levée après quelques concertations entre les notables de Ngazidja et la région de Bambao. Pour Mohamed Ahamada, notable de Moindzaza Mboini, le pouvoir judiciaire peut condamner et pardonner une faute tout comme l'autorité coutumière.


Pour recouvrer sa liberté au niveau sociétal, la localité de Vouvouni Bambao s'est acquittée de sa peine coutumière devant l'ensemble des hauts dignitaires de Ngazidja. Cette notabilité s'est réunie dimanche dernier dans la matinée dans l'objectif de décider sur la levée de la sanction imposée à Vouvouni depuis six mois. Sous le joug de l'autorité coutumière, le village de Vouvouni a payé la somme de un million cinq cent mille francs comoriens (1,5 millions kmf) pour expier sa faute et rétablir ses liens avec les structures traditionnelles. « Nous nous sommes réunis ce matin à la demande des notables de Ngazidja pour revenir sur la question du bannissement de Vouvouni Bambao. Et nous avons décidé d'annuler la peine de bannissement affligée à Vouvouni », a déclaré Mohamed Ahamada, notable de Moindzaza Mboini.

Interrogé sur les raisons qui ont poussé les dignitaires coutumiers à prendre une telle décision, ce notable rappelle que Vouvouni a voulu à maintes reprises s'acquitter de sa peine et rétablir ses liens sociaux avec Bambao mais en vain. « Aujourd’hui, nous avons décidé d’accepter sa demande car malgré les conflits inter villageois, aucune localité ne peut vivre en autarcie », dit-il. Sur cette prise de décision, les trois parties du Bambao étaient présentes sauf la capitale de la région Ikoni Djabal. Ce qui a poussé la notabilité de Bamabo à prendre sur place une sanction encore plus pénible contre Ikoni Djabal. « L'absence d'Ikoni dans cette rencontre explique que cette localité se montre au dessus des décisions prises par Ngazidja. Or le Bambao n'est pas au-dessus de Ngazidja. Ainsi, la notabilité de Ngazidja a prononcé son divorce avec Ikoni », annonce Mohamed Ahamada.

Cette sanction peut être douloureuse pour la ville d'Ikoni dans la mesure où les notables de Ngazidja considèrent l'absence comme un défi d'autorité. Outre que ces grands décideurs de l'île ont eu vent que des dirigeants d'Ikoni Djabal ont convoqué le Bambao pour lui interdire de participer à la rencontre prévue par le Ngazidja en vue de la levée de sanction contre son village voisin de Vouvouni. Une action qui semble avoir irrité les notables présents, au point de dire que le message parviendra à Ikoni par le biais des médias mais aucun notable de Ngazidja ne s’autorisera de descendre à Ikoni pour faire passer le message.

Kamal Gamal

 

 


Les contenus publiés dans ce site sont la propriété exclusive de LGDC/HZK Presse, merci de ne pas copier et publier nos contenus sans une autorisation préalable.

Commentaires (0)