La Gazette

des Comores

Le Crédit-bail sera mis en place d’ici juin prochain

Le Crédit-bail sera mis en place d’ici juin prochain © : HZK-LGDC

Durant quatre jours, les acteurs du registre du commerce et du crédit mobilier (RCCM), du pouvoir judiciaire vont être sensibilisés sur l’importance du crédit-bail pour l'inclusion financière et sur les opportunités de développement du secteur du crédit-bail aux Comores. Cette session organisée par l’IFC et le gouvernement vise à la mise en place du crédit-bail d’ici juin, soit dans quatre mois.


La société financière internationale (IFC) et le gouvernement comorien à travers le ministère des finances et la Banque Centrale des Comores ont organisé un atelier mardi 14 mars dernier dans l’objectif de développer un secteur du crédit-bail florissant, pour promouvoir l'inclusion financière. Prévu pour quatre jours, cette session a rassemblé le personnel clé notamment des représentants du registre du commerce et du crédit mobilier (RCCM), du pouvoir judiciaire, l’ANPI. Durant ces quatre jours, il est question d’aborder les avancées réalisées depuis le dernier atelier tenu en septembre 2022, tout en s’appuyant sur cette discussion pour renforcer leur compréhension, notamment en rapport au cadre juridique et réglementaire à mettre en place pour réussir le lancement du crédit-bail dans le pays. Tout au long des séances de travail, l’accent sera mis sur l’importance du crédit-bail pour l'inclusion financière et un partage de connaissances sur les pratiques d’excellence apprises, des marchés de crédit-bail développés, de même qu’une mise en lumière des opportunités de développement du secteur aux Comores.

Dans son intervention, le gouverneur de la BCC, Dr Younoussa Imani, a précisé que cette formation a pour objectif d’outiller les acteurs du registre du commerce et du pouvoir judicaire sur le crédit-bail, un instrument financier innovant destiné à appuyer les petites entreprises qui, souvent n’ont pas des biens suffisants à fournir en garantie ni l'historique de crédit nécessaire pour obtenir le financement dont elles ont besoin pour leur croissance. « Depuis la mise en place du comité, nous avons travaillé en symbiose sur les paramètres pour sa mise en place d’ici le mois de juin. Les échéances que nous nous sommes fixées dans la feuille de route pour la réalisation des différentes activités doivent aboutir à l’opérationnalisation du crédit-bail d’ici la fin du premier semestre 2023, soit dans quatre mois. Donc, il ne nous reste pas beaucoup de temps », souligne-t-il.

De son côté, la représentante pays de l’IFC Marcelle Ayo a expliqué qu’il est question de sensibiliser les acteurs du crédit-bail sur les nouvelles dispositions incluses dans la loi de finances de 2023 concernant le crédit-bail à savoir les dispositions fiscales etc. « Cette étape est une étape de sensibilisation et d’information par rapport aux changements apportés dans la loi de 2023. Cette étape sera suivie par d’autres et notamment d’un atelier visant à sensibiliser et informer les quatre parties prenantes du  crédit-bail, l’administration des impôts, de douane etc. », précise-t-elle.

Présent à cet évènement, le commissaire général au plan Fouad Goulam reste convaincu que la session de formation sur l’écosystème juridique et fiscal du crédit-bail à travers les cinq modules vont contribuer à faciliter la concrétisation rapide du projet.

Andjouza Abouheir

 


Les contenus publiés dans ce site sont la propriété exclusive de LGDC/HZK Presse, merci de ne pas copier et publier nos contenus sans une autorisation préalable.