La Gazette

des Comores

L'AFCDAM octroie des kits scolaires au Lycée de Fomboni

L'AFCDAM octroie des kits scolaires au Lycée de Fomboni © : HZK-LGDC

L'association franco-comorienne pour le développement et l'amitié de Mohéli (AFCDAM) basée à Bordeaux, injecte 5000€ dans l'éducation à Mohéli. 1000€ pour l'achat de kits scolaires destinés aux élèves du lycée de Fomboni et 4000€ pour la construction d'une salle d'informatique à Miringoni.


Pour rehausser le niveau scolaire des élèves de Mohéli, l’AFCDAM bénéficiant d’un statut d'ONG internationale en collaboration avec ses partenaires techniques, dont l'ONG ensemble pour Mohéli (EPM) à travers l’ASCOBEF, a lancé cette année, un programme spécifique dans le secteur de l'éducation nationale. Un budget de 1000€ est investi pour l'achat de manuels scolaires dont les bénéficiaires sont les élèves de la classe de terminale du lycée de Fomboni.

100 élèves de terminale A1, terminale C, D et G ont bénéficié d’un lot de livres, cahiers, stylos et tout ce qui est utile à l'apprentissage d'un élève. « Nous avons octroyé ces manuels scolaires pour contribuer à l'apprentissage des élèves et en même temps épauler ceux qui n’ont pas suffisamment les moyens dans un seul objectif d'obtenir de bons résultats et un monde meilleur pour les futurs bacheliers », espère Mahmoud Ali, responsable de l'ASCOBEF à Mohéli, qui supervise cette activité de remise des fournitures et coordonne les actions de l'AFCDAM.

Et pour booster encore plus ce secteur, l'AFCDAM lance un chantier de construction d'une salle numérique à Miringoni dans le Sud Ouest de l’île. Cette dernière servira tout ce qui est numérique aux élèves mais aussi aux adultes. Il s’agit d’une salle d'informatique et divertissement. Le devis du chantier avoisine les 4000 euros. Pour le président de cette ONG, il ne compte pas en rester là. « On espère augmenter la distribution des kits scolaires aux autres classes du lycée à la prochaine rentrée », promet Djamal Eldine Issoufa, président de l'AFCDAM contacté par téléphone depuis Bordeaux.

Pour les responsables de l’ONG, plusieurs opérations de ce genre ont été menées dans l'île de Mohéli. « Il ne faut pas oublier que ce n'est pas notre première opération pour l'éducation, car nous avons rénové des salles de classes et distribué des fournitures à l'école primaire de Kangani. Nous avons aussi travaillé avec l'école primaire de Domoni avant sa fermeture», précise le président Djamal, tout en regrettant que fermer une école c'est piétiner l'éducation.

Riwad

 


Les contenus publiés dans ce site sont la propriété exclusive de LGDC/HZK Presse, merci de ne pas copier et publier nos contenus sans une autorisation préalable.

Commentaires (1)

  1. Pierre Gérard Bazillou dit PGB:
    14/03/2022 à 12:40 PM

    0