La Gazette

des Comores

Enseignement supérieur: Après coup, le ministère de l’éducation sort du silence

Enseignement supérieur:  Après coup, le ministère de l’éducation sort du silence © : HZK-LGDC

Les élèves ayant obtenu une bourse du Maroc seraient devraient acheter leur billet à l’agence Athéna au tarif avoisinant les 600.000 KMF. Dans une note, le ministère de l’éducation nationale porte à la connaissance des étudiants titulaires d’une bourse d’études de retenir l’agence de voyage de leur choix pour organiser leur voyage.


L’affaire a défrayé la chronique ces derniers jours. Les 600 000 FC pour un billet aller simple des titulaires des bourses de Maroc. Une histoire qui a fait couler beaucoup de salive et qui a suscité beaucoup de réactions dans les réseaux sociaux. Les titulaires des bourses de Maroc étaient tenus d’acheter leur billet à l’agence Athéna au tarif exorbitant de 600.000 KMF. Une somme énorme pour les parents d’élèves qui n’avaient pas le choix. Hormis le prix du billet exorbitant, mais les jeunes bacheliers devraient se rendre en Tanzanie pour aller récupérer les visas et prendre le vol pour l’aéroport de Laâyoune Hassan 1er. Une forte inquiétude pour les familles. « Nous savons que le prix du billet est le double de chez Ethiopian Airlines ou Kenya Airways. On nous parle d’un test de Covid-19 inclus dans les frais alors qu’il coute 30.000 KM, avance un parent d’élève. Et d’ajouter que « ce qui nous fait mal c’est que nous devons laisser nos enfants se rendre en Tanzanie. Nous n’allons pas dormir tranquilles ».

Longtemps dans le silence, le ministère de l’éducation nationale qui gère ce dossier des bourses du Maroc s’est enfin exprimé ce mercredi 24 novembre. Dans une note signée par le secrétaire général du ministère, Soulaimana Soilihi Hamadi, il est porté à la connaissance des étudiants titulaires d’une bourse d’études étrangères de retenir l’agence de voyage de leur choix pour organiser leur voyage. « Ils sont entièrement libres de retenir l’agence de voyage de leur choix pour organiser leurs voyages à destination du pays d’accueil », lit-on dans cette note, avant de préciser que « il n’a jamais été du ressort du ministère de recommander ou de faire orienter les boursiers vers telle ou telle agence de voyage dans l’optique de leurs voyages d’étude à l’étranger », tente de se justifier le ministère de l’éducation.

Cependant, pourquoi attendre aujourd’hui pour sortir une note après qu’Athéna ait encaissé l’argent de presque une centaine d’étudiants, qui ont déjà quitté les Comores pas plus tard que lundi 22 novembre. À titre de rappel, c’est le même ministère qui avait suggéré aux étudiants de rentrer en contact avec l’agence Athéna. « Ils doivent prendre contact avec l’agence Athéna voyage, sise à Hamramba en face de l’assemblée nationale munis d’une copie de la lettre d’acceptation et une copie de leurs passeports », lit-on dans une précédente note d’information aux étudiants lauréats des bourses marocains pour l’année 2021.

Andjouza Abouheir

 

 


Les contenus publiés dans ce site sont la propriété exclusive de LGDC/HZK Presse, merci de ne pas copier et publier nos contenus sans une autorisation préalable.

Commentaires (0)