La Gazette

des Comores

Décès du journaliste Hassane Mze Ben Youssouf : Oraison funèbre organisé à la mémoire du défunt

Décès du journaliste Hassane Mze Ben Youssouf :  Oraison funèbre organisé à la mémoire du défunt © : HZK-LGDC

Décédé le 23 mars dernier, l'ancien chroniqueur sportif Hassane Mze Ben Youssouf reçoit depuis l'au-delà les prières des uns et des autres. Ainsi, la jeunesse sportive de Vouvouni Bambao a convié le 29 mars dernier, la sphère journalistique pour une oraison funèbre dédiée à l'ancien chroniqueur sportif. Son départ laisse la rubrique sportive quasi orpheline.


Sa voix était reconnaissable entre mille pour les auditeurs. Elle était un pilier du paysage médiatique sportif depuis plus de deux décennies, Hassan Mze Ben Youssouf a trépassé le 23 mars dernier. Autant respecté que craint grâce à ses entretiens rhétoriques et tenaces, le regretté journaliste a interviewé plusieurs générations politiques, d’acteurs du débat public. Surtout ses émissions sportives depuis Radio Comores, RCM 13, Radio Océan Indien et Radio Ngazidja, sont notamment restées dans la mémoire de nombreux auditeurs.

« Il n'a jamais eu de conflit avec personne. Même quand il était arbitre, il ne s'est jamais disputé avec qui que ce soit. Voilà pourquoi une grande partie du milieu sportif a partagé son émotion après l’annonce de son décès », a déclaré Tony de la fédération de football comorien. Et de poursuivre que « il était un monstre sacré du journalisme comorien. Lui qui était toujours là, à chacune de ses grandes dates, dans nos journaux ou sur nos ondes, pour en raconter les riches heures et en interroger les acteurs ».

De son côté, Oustadh Ali Souleymane a fait part de sa tristesse de voir partir un grand pilier du journalisme, passionné de sport et d'information qui a marqué de son empreinte toute une génération. « L'ancien journaliste a fréquenté le groupe scolaire Avenir en tant que surveillant. J'étais ému d'entendre plusieurs générations scolaires dire qu'il était le surveillant avec le sourire aux lèvres, conciliant et très respectueux. Essayons de suivre son exemple et ses comportements. Tout le monde était son ami. Et il était très bon vivant », a-t-il avancé.

L'ancien chroniqueur sportif, Hassane Mzé Ben Youssouf a formé beaucoup d’entre nous à prendre goût à ce métier. Surtout ceux de l'audiovisuel. Il était très ouvert et prêt à aider les autres. À part son métier journalistique, il était père de quatre enfants pour lesquels, il s'est tellement battu pour leur éducation. Il est parti en laissant derrière lui des journalistes orphelins dans le domaine sportif.

Kamal Gamal

 


Les contenus publiés dans ce site sont la propriété exclusive de LGDC/HZK Presse, merci de ne pas copier et publier nos contenus sans une autorisation préalable.