La Gazette

des Comores

Connectivité maritime régionale: Le CTR, un levier de relance des activités économiques régionales

Connectivité maritime régionale: Le CTR, un levier de relance des activités économiques régionales © : HZK-LGDC

En présence du ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration régionale et du Commerce international de Maurice, de la Commission de l’océan indien et de l’ambassade du Japon, la réunion de lancement du Comité régional sur la connectivité maritime dans le sud-ouest de l'océan indien a eu lieu mardi 03 et 04 aout dernier à Maurice.


La Commission de l'océan indien (COI) avec le soutien financier du Japon jette les bases pour améliorer la connectivité maritime dans la zone. En effet, la pandémie de Covid-19 et la situation de crise dans la région est devenue un obstacle majeur et exerce une pression économique extrême sur les pays qui dépendent principalement des compagnies maritimes internationales pour leur commerce. Par conséquent, la COI initie la mise en place d’un Comité Technique Régional (CTR) avec une représentation de tous les Etats insulaires et côtiers du sud-ouest de l'océan indien autour de trois objectifs, à savoir la sensibilisation des pays à la nécessité de rationaliser les structures de gestion portuaire, de rationaliser la prise de décision et créer une meilleure compréhension des améliorations requises en matière d'infrastructure et de facilitation du commerce, la mise en place d’un système de suivi régulier du commerce dans la région, en s'attachant à quantifier les besoins de la région en termes de transport maritime sur la base des données actuelles et futures et la mise en place d'un guichet maritime unique comme instrument de facilitation du commerce régional.

Aux Comores, sur invitation du Secrétariat Général de la COI, la délégation de l’Union des Comores conduite par le directeur général de la coopération internationale, est composée de hauts cadres du ministère des finances et de l’Agence Nationale des Affaires Maritimes (ANAM). L'objectif de cette rencontre régionale est de programmer les actions à entreprendre pour l’amélioration de la connectivité maritime régionale.

Selon le ministre mauricien des Affaires étrangères, qui a procédé à l'ouverture des travaux hier, « cette réunion intervient à un moment crucial post-covid où les économies de la région ont été durement touchées ». La délégation Comorienne a noté, pour sa part, l’impulsion nécessaire que les États membres doivent donner à cette initiative qui constitue un levier de relance des activités économiques régionales, dans un contexte international où l'interdépendance et l'intégration économique sont plus que jamais nécessaires. L'implication d'autres entités régionales et continentales (COMESA, SADC, EAC, IGAD et l’UA), permet d'aborder la question dans une large mesure, en prenant en compte les différentes politiques mises en perspective à tous les niveaux.

Ce CTR facilitera le dialogue entre les principales parties prenantes (décideurs en matière de transport maritime, experts en commerce et acteurs de la promotion de l'investissement, tant publics que privés, de la région du sud-ouest de l'océan Indien) afin de réfléchir à des actions visant à promouvoir la connectivité régionale.

Andjouza Abouheir

 


Les contenus publiés dans ce site sont la propriété exclusive de LGDC/HZK Presse, merci de ne pas copier et publier nos contenus sans une autorisation préalable.

Commentaires (0)