La Gazette

des Comores

Sensibilisation contre le choléra à Anjouan : Le ministre de la jeunesse et sports donne le coup d'envoi

Sensibilisation contre le choléra à Anjouan : Le ministre de la jeunesse et sports donne le coup d'envoi © : HZK-LGDC

Le ministre Djanfar Salim Allaoui, a donné hier lundi le coup d'envoi d'une campagne de sensibilisation contre le choléra en présence des techniciens et autorités sanitaires. Mwamwa sera la zone cible du démarrage, ce village est d'ailleurs présenté comme le foyer le plus affecté de l'île.


Durant plus de deux heures, les techniciens du ministère de la santé ont mis le paquet sur la sensibilisation et la prévention contre le choléra. « La reconnaissance de l'existence de la maladie est déjà un pas important pour la prévention. Nous affirmons que la maladie a secoué cette localité. Nous remercions les médecins pour le travail qu’ils effectuent », lance le ministre en charge des sports, Djanfar Salim Allaoui.

Les médecins qui sont intervenus durant la cette longue cérémonie, ont insisté sur la pureté et potabilité de l'eau. « Pour mieux se protéger contre cette maladie, il faut à tout prix bouillir l’eau. C’est de cette façon qu’on sera sûr que vous buvez de l’eau potable », avance Dr Salami. Cette région la plus touchée composée de plus de 5 quartiers, est traversée par trois rivières. « Évitons de faire nos besoins, de nous baigner et de laver tous les articles de la maison dans la même source d'eau. Dans des zones comme celle-ci, les latrines doivent se construire à plus de trente mètres de la rivière », conseille-t-il. Les médecins ont longuement démontré à la population, les gestes les plus efficaces pour faire barrage à cette épidémie.

La vigilance et l'arrivée à temps à l'hôpital est une étape sûre de la guérison. On se réfère au nombre de zéro décès dans le CTC (centre de traitement du choléra). Ce que Djanfar Salim Allaoui a initié pour la lutte contre cette épidémie doit-être poursuivi par les autres décideurs de l'île pour renforcer la sensibilisation. « Nous sommes appelés à combattre l'ennemi invisible pour protéger la population. J' interpelle les autres à suivre », dit-il.

Nabil Jaffar

 


Les contenus publiés dans ce site sont la propriété exclusive de LGDC/HZK Presse, merci de ne pas copier et publier nos contenus sans une autorisation préalable.