La Gazette

des Comores

Santé publique : 111 cas de tuberculose en 2023

  •  
  •   admin
Santé publique :  111 cas de tuberculose en 2023 © : HZK-LGDC

Le pays a enregistré 111 cas de tuberculose en 2023, dont 2 cas de coïnfections tuberculose / VIH et 15 cas de tuberculose / diabétiques notifiés et sous traitement. Le ministère de la santé appelle à redoubler d’efforts pour « agir ensemble et plus vite » comme le préconise la stratégie « Halte à la tuberculose ».


C’est sous le thème « Oui ! Nous pouvons mettre fin à la tuberculose » que la journée internationale de la lutte contre la tuberculose a été célébrée dans le monde ce 24 mars. Aux Comores, le ministère de la santé en collaboration avec l’OMS ont tenu hier mardi 26 mars  un point de presse à cette occasion. Le thème de cette année vise à susciter l’espoir et à favoriser une mobilisation des dirigeants à haut niveau, une augmentation des investissements, une adhésion plus rapide aux nouvelles recommandations de l’OMS, l’adoption des innovations, la prise plus énergique de mesures et une collaboration multisectorielle pour lutter contre l’épidémie de tuberculose.

Selon l’OMS, la tuberculose reste la deuxième cause de mortalité due à un seul agent infectieux, dépassant le nombre de décès imputables au VIH/sida. Selon le dernier rapport sur la lutte contre la tuberculose, près de 2,5 millions de personnes ont contracté la tuberculose dans la Région africaine en 2022, ce qui signifie qu’une personne a été infectée par cette maladie toutes les 13 secondes. Malheureusement, le pays n’est pas à l’abri d’une situation difficile de la coïnfection tuberculose / VIH et tuberculose / diabète. La situation du dépistage des cas de SIDA et diabète ne font qu’augmenter. Pour l’année 2023, 2 cas de coïnfections tuberculose / VIH et 15 cas de tuberculose / diabétiques sont notifiés et sont sous traitement. Selon les responsables du service de lutte contre la tuberculose aux Comores, « le pays a enregistré 111 cas de tuberculose en 2023 ».

A cet effet, la représentante du représentant de l’OMS Dr Sainda Mohamed a réitéré les mots de la directrice régionale de l’OMS Dr Moeti Matshidiso. Selon elle, l’OMS s’attache à produire et à partager des connaissances sur les méthodes efficaces de lutte contre la tuberculose. Elle poursuit qu’entre 2015 et 2022, la région a enregistré une réduction remarquable de 38% des décès dus à la tuberculose, dépassant le jalon initial de la stratégie pour mettre fin à la tuberculose qui était fixé à 35% en 2020. De 2015 à 2022, la Région a également enregistré une réduction de 23% du nombre de nouveaux cas de tuberculose, surpassant la cible initiale de 20% fixée pour 2020 dans la stratégie d’éradication. Toutes ces réalisations soulignent l’efficacité des stratégies mises en œuvre et l’engagement renouvelé des pays. Elle insistera sur la nécessité de poursuivre et d’intensifier les efforts afin d’atteindre ces objectifs ambitieux. « J’exhorte tous nos États Membres à donner la priorité à une approche multidimensionnelle qui s’attaque aux causes profondes de la maladie tout en intensifiant nos efforts de prévention, de diagnostic et de traitement. J’invite instamment les responsables du secteur de la santé à accroître leur engagement en faveur du renforcement des systèmes de santé, à garantir l’accès équitable aux soins antituberculeux », souligne-t-elle.

Présent, le directeur de cabinet du ministère de la santé, Ben Hamza Attoumane a invité les services concernés à prendre les dispositions d’une bonne collaboration afin de poser un diagnostic précoce et une meilleure prise en charge. « La lutte contre cette maladie n’est pas une activité d’un seul service, il faut que les services de santé dans leur ensemble intègrent les activités de dépistage en orientant les cas suspects vers les CSD et les services de pneumo-phtisiologies des hôpitaux », marque-t-il, tout en appelant à redoubler d’efforts pour « agir ensemble et plus vite » comme le préconise la stratégie « Halte à la tuberculose ».

 Andjouza Abouheir

 


Les contenus publiés dans ce site sont la propriété exclusive de LGDC/HZK Presse, merci de ne pas copier et publier nos contenus sans une autorisation préalable.