La Gazette

des Comores

Lancement d’une campagne intensive de vaccination à Mohéli

Lancement d’une campagne intensive de vaccination à Mohéli © : HZK-LGDC

Ce mardi 12 septembre, sera lancée à Mohéli une campagne de vaccination intensive qui va durer une semaine. Il s’agit des vaccins de routine pour les enfants et le vaccin contre la covid-19 pour les jeunes et adultes qui n’avaient pas fait les deux doses et ceux qui souhaitent prendre la dose de rappel. Ceci parce que « pendant la période de la pandémie, les vaccins de routine pour les enfants ne se faisaient pas et pour les vaccins contre la covid-19, l’immunité collective de 60% souhaitée n’est pas encore atteinte au niveau national » a précisé Dr Hassanaly Abdoulanziz.


Le samedi 9 septembre dernier la direction régionale de la santé à Mohéli à travers l’équipe de vaccination et la coordination contre la covid-19, avait invité la presse pour lui faire part d'un lancement d’activité intensive de vaccination de routine pour les enfants et contre la covid-19 pour les jeunes et adultes. C’est une campagne programmée par le Ministère de la santé à travers les directions régionales. Elle va durer 7 jours à Mohéli et Anjouan à partir du mardi 12 septembre sur l’ensemble du territoire national. À Ngazidja l’opération a démarré un peu plutôt le 4 septembre.

Il s'agit d’une première dose du vaccin Pfizer pour les jeunes de 12 à 18 ans et Sinopharm pour les personnes de plus de 18 ans. La deuxième dose étant prévue pour le 2 octobre pour prendre fin le 9 octobre. « Pour mieux booster l'immunité, une troisième dose est possible pour ceux qui ont fait les deux dose » explique Dr Hassanaly Abdoulanziz de la coordination régionale de prévention et de riposte contre la covid-19.

Pour les enfants de 0 à 5 ans, il s’agit du vaccin contre la polio, le BCG et la rougeole. Et du vaccin contre le tétanos pour les femmes en âge de procréer. « Malgré les 5 cohortes de vaccination contre la covid-19, suivies de l’activité intensifiée, le taux de 60% de couverture pour une immunité collective n’est toujours pas atteint au niveau national et à Mohéli il est encore de 59% » a rappelé Dr Abdoulanziz. L’objectif dans cette campagne, selon ces responsables, est de vacciner 3720 personnes à Mohéli ce qui permettra de dépasser les 60% et se prémunir contre les cas graves de cette maladie de covid-19.

Quant aux vaccins des enfants et les femmes en âge de procréer « la couverture a sérieusement régressé de 2020 à 2023 car pendant la période de forte pandémie, ces vaccins étaient involontairement mis au second plan, nous devons donc nous rattraper pour prémunir ces enfants contre plusieurs maladies » explique Dr Hassanaly Abdoulanziz. Le vaccin sera efficace dans l’organisme humain pendant combien d’années ? Cette question n'a pas de réponse.

Riwad

 

 


Les contenus publiés dans ce site sont la propriété exclusive de LGDC/HZK Presse, merci de ne pas copier et publier nos contenus sans une autorisation préalable.