La Gazette

des Comores

L’équipe de la lutte anti-covid-19 à Mohéli se dit prête face au delta

L’équipe de la lutte anti-covid-19 à Mohéli se dit prête face au delta © : HZK-LGDC

Trois jours après l’annonce officielle par le Ministère de la santé de la présence du variant Delta à Mohéli, la coordination insulaire de lutte contre la Covid-19 a réuni la presse ce mardi pour s’exprimer. Dr Abdoulanziz, le coordinateur qui pense que ce nouveau variant provient de Mayotte, rassure que toutes les dispositions ont été prises et que le pic a été déjà dépassé. Cependant il demande à la population d’être coopérative afin d’aider le gouvernement à lutter efficacement contre cette pandémie.


La coordination insulaire de lutte contre la covid-19 a convié la presse mardi dernier pour faire le point, après la confirmation de la présence du variant delta dans le pays. Vu l'augmentation rapide des cas ces dernières semaines dans l’île, le renforcement des mesures barrières semble indispensable pour lutter contre ce nouveau variant qui serait 40 à 60% plus contagieux que les autres.

Du 29 septembre au 23 novembre, Mohéli a enregistré 213 cas de Covid-19, dont 167 guéris. 47 cas sont actifs dont 7 patients actuellement suivis au CTCo (centre de traitement de Covid-19) du CHRI de Fomboni et 40 traités à domicile. « Jusqu'alors, 2 décès liés à ce variant delta sont enregistrés à Mohéli ». Tel est le bilan présenté ce mardi au siège de la DRS par le coordinateur insulaire. Et hier mercredi, 5 nouveaux cas confirmés ont été enregistrés.

« Ces 2 patients décédés avaient tous 85 ans. l'un a succombé à Siry Ziroudani dans la région de Djando, et l'autre a rendu l'âme au CHRI de Fomboni » précise Dr Abdoulanziz. Selon lui, rien n'est à craindre jusqu'à lors puisqu'on a déjà passé le pic de cette vague. « Actuellement on enregistre de moins en moins des cas de covid-19 » a-t-il rassuré avant de poursuivre « nous sommes bien préparés et nos équipes de prise en charge sont prêtes pour faire face à ce variant. Toutefois, la population doit être coopérative et aider le gouvernement à lutter contre cette pandémie  ».

Après les résultats du séquençage génomique donnés par le Ministère de la santé, une enquête, selon Dr Abdoulanziz, a été immédiatement lancée pour découvrir la provenance de ce variant. Selon leur hypothèse, ce variant provient de l’île de Mayotte. « Des vacanciers en provenance de Mayotte ont séjourné à Anjouan. D'ailleurs c’est là où ils ont été  testés positifs de ce virus par nos collègues à Anjouan » se justifie le coordinateur. « Mais comme Mohéli est une plaque tournante des Comores, des vacanciers en provenance d'Anjouan étaient à Mohéli plus précisément à Djando pour la cueillette de girofle » a-t-il ajouté. Une hypothèse fondée sur le fait que c’est à Djando que la circulation du virus a été la plus active.

Riwad

 

 


Les contenus publiés dans ce site sont la propriété exclusive de LGDC/HZK Presse, merci de ne pas copier et publier nos contenus sans une autorisation préalable.

Commentaires (0)