La Gazette

des Comores

Journée de sensibilisation à l’autisme : Le centre Anfia marque l’évènement

Journée de sensibilisation à l’autisme : Le centre Anfia marque l’évènement © : HZK-LGDC

A l’instar des autres structures à l’échelle mondiale, le Centre social Anfia Ibrahim qui accompagne des enfants porteurs d’handicap a célébré, ce mardi 02 avril au CASM de Moroni la journée mondiale de sensibilisation à l’autisme. L’occasion de rappeler que les enfants autistes ont les mêmes droits que les autres enfants.


Comme chaque année, à l’occasion de la journée mondiale de sensibilisation à l'autisme,  célébrée le 02  avril dans le monde, le centre social Anfia Ibrahim organise des évènements. Cette année, l’évènement a eu lieu avec les parents et les enfants au CSM de Moroni. Cette journée a pour but de sensibiliser le grand public et de rappeler l'importance de la prise en charge précoce des enfants susceptibles de développer un trouble du neurodéveloppement. Dans la foulée, la directrice du centre, Hachimia Said Hassane a précisé que cette journée est importante. L’objectif est de montrer au monde et aux Comoriens que ces enfants évoluent, progressent et méritent notre attention. « Au centre Anfia, nous avons une majorité d’enfants autistes, d’autres sont trisomiques, verbaux et non verbaux. Nous sommes là pour marquer cette journée avec les amis, les parents et les enfants. L’objectif est de montrer à toutes ces mamans que nous sommes avec elles, nous les soutenons », souligne-t-elle, avant d’ajouter que « nous avons besoin d’aide financière au niveau de l’encadrement, d’une maison à louer, d’affaire pédagogique, de soutien moral et de la reconnaissance de la part de l’Etat ».  

Pour marquer le moment, un poème définissant l’enfant autiste a été lu. « Je suis atteint d'un handicape mais je pense que tu l'as capté. Car il ne se voit pas physiquement. Disons qui il est camouflé. Les mains sur les oreilles car j'avoue certains bruits m’angoissent. Mais j'aperçois un humain quand je vois mon reflet dans la glace, quand je fais des crises dehors, mes parents sont pointés de doigt. Parfois mes parents se disputent mais bon je sais que c'est à cause de moi. Moi je vis dans un monde où mes habitudes me font du bien, si tu changes ma routine je crie, je pleure, ça craint. Certains de mes semblables sont malheureusement non verbales, ils communiquent avec les mains et parfois des larmes. Encerclé par des critiques, papa dit que je suis unique », renchérissent les participants à cet évènement, qui ont émerveillé cette journée avec la couleur bleue.

Notons que l’autisme est un handicap et non une maladie dont les manifestations sont décrites sous l’intitulé de trouble du spectre de l’autisme. C’est un trouble neuro-développemental. Les premiers signes sont perceptibles avant l’âge de 3 ans. Ces symptômes sont dus à un dysfonctionnement cérébral. Les personnes autistes perçoivent ainsi le monde d’une façon différente par rapport à une personne dite neurotypique.

Andjouza Abouheir

 


Les contenus publiés dans ce site sont la propriété exclusive de LGDC/HZK Presse, merci de ne pas copier et publier nos contenus sans une autorisation préalable.