La Gazette

des Comores

Campagne de vaccination : La deuxième phase est lancée simultanément dans les trois îles

Campagne de vaccination : La deuxième phase est lancée simultanément dans les trois îles © : HZK-LGDC

La deuxième campagne de vaccination a débuté hier mercredi 14 juillet dans les trois îles. Environ une trentaine de personnes ont reçu les premières doses de Sinopharm lors de son lancement à Moroni.


Comme prévu, la deuxième campagne de vaccination a été lancée hier mercredi 14 juillet à Ngazi-Ngome. Cette campagne durera 42 jours dont 21 jours pour première dose et 21 jours  pour la deuxième dose. Ce programme rentre dans le cadre du programme de riposte contre la covid-19 édictées par les autorités nationales en vue d'endiguer la pandémie dans le pays. Environ une trentaine de représentants de l’ile de Ngazidja ont reçu cette première semence. En tout 86 000 doses sont prévues  pour cette deuxième campagne à Ngazidja.

La cérémonie a vu la présence de l’OMS, de l’UNICEF, des membres du gouvernement et des acteurs impliqués dans la gestion de crise. A cet effet, la cheffe de l’exécutif de l’île de Ngazidja Sitti Farouata Mhoudine a  réitéré l’engagement gouvernemental et l’implication de tout un chacun dans cette lutte contre l’ennemi invisible. « En réalité, c’est tout le monde  qu’il faut remercier ici pour notre prise de conscience collective qui a fait du respect  scrupuleux des mesures barrières, notre meilleur arme contre la pandémie », souligne-t-elle, avant d’ajouter que « cette campagne est un pas décisif dans le combat mené jusque ici pour endiguer le mal ». Elle a profité de cette occasion pour appeler la population à se faire vacciner car c’est de cette manière que l’on sortira rapidement de l’impasse et qu’on renforcera nos anticorps.

Et pour y  faire face, deux types de stratégies sont mises en place à savoir la stratégie fixe et  la stratégie avancée à travers 39 sites de vaccination, dont 24 fixes et 15 mobiles. Plusieurs activités de précampagne ont eu lieu notamment la formation de l'ensemble du personnel (superviseurs, vaccinateurs, pointeurs, mobilisateur, agents de la santé communautaire et même les incinérateurs). Des rencontres avec les autorités locales des 7 districts sanitaires de Ngazidja ont eu lieu afin de les sensibiliser sur la question.

Andjouza Abouheir

 


Les contenus publiés dans ce site sont la propriété exclusive de LGDC/HZK Presse, merci de ne pas copier et publier nos contenus sans une autorisation préalable.

Commentaires (0)