La Gazette

des Comores

Un 14 juillet sous le signe de l’unité et de la fraternité

Un 14 juillet sous le signe de l’unité et de la fraternité © : HZK-LGDC

Comme tous les ans, l’ambassade de France en Union des Comores a célébré la fête du 14 juillet. Dans un contexte sanitaire de covid-19, cette cérémonie a été organisée à la résidence de l’ambassadrice à Voidjou dans le respect des mesures restrictives en vigueur. C’était surtout l’occasion pour la diplomate de faire ses adieux après quatre ans de mission à Moroni.


C’est dans un climat de paix, de joie et d’harmonie que le 14 juillet a été célébré en Union des Comores par la communauté française et franco-comorienne. C’était surtout l’occasion pour l’ambassadrice de France à Moroni Jacqueline Bassa Mazaoni de montrer que cette journée est un moment particulier de rassemblements à travers le monde. « Ces valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité, nous les portons avec fierté. Nous pensons que chaque individu, chaque peuple, quel qu’il soit et quelle que soit sa singularité, aspire à ces mêmes valeurs et que celles-ci doivent être respectées en tout lieu, car elles sont l’essence de ce qui nous unit, de ce qui forme l’humanité réconciliée », souligne-t-elle.

La diplomate française a profité de cette occasion pour faire ses adieux au peuple comorien, pour qui elle garde dans son cœur de la joie et de l’amour. « Etre tous ensemble à la résidence de France, c’est aussi l’occasion de célébrer l’amitié très particulière et j’oserais dire fraternelle qui lie la France aux Comores. Quand les Comoriens vibrent devant les succès de leur équipe de football des Cœlacanthes, la France elle aussi partage la joie de voir ces brillants sportifs dignement représenter leur peuple », dit-elle.

Et d’ajouter que : « Nous sommes unis dans nos différences, nos populations, nos cultures, la langue que nous avons en partage et les projets ambitieux que nous souhaitons voir réaliser notamment à travers le Plan de Développement France Comores coordonné par l’ambassade et mis en œuvre par l’Agence Française de Développement et Expertise France. Je voudrais évoquer pour illustrer le haut niveau de nos relations, les déplacements officiels du Président Azali en France à l’invitation de notre Président, le dernier en date étant à l’occasion du sommet sur le financement des économies africaines en mai dernier », précise-t-il. De son côté, le ministre des affaires étrangères Dhoihir Dhoulkamal a profité de cette occasion pour exprimer sa joie mais aussi ce lien indestructible qui lie les deux pays.

Andjouza Abouheir

 

 


Les contenus publiés dans ce site sont la propriété exclusive de LGDC/HZK Presse, merci de ne pas copier et publier nos contenus sans une autorisation préalable.

Commentaires (0)