La Gazette

des Comores

Les Comores en bonne voie pour la présidence de l’UA 

Les Comores en bonne voie pour la présidence de l’UA  © : HZK-LGDC

Le déplacement d’Azali Assoumani pour l’investiture de William Ruto devait être l’occasion d’évoquer avec son homologue Kenyan la question de la présidence de l’Union Africaine, que les deux pays se disputent. En effet, selon les informations du très respecté quotidien Africa Intelligence, Azali Assoumani a bel et bien commencé à envoyer des émissaires dans les pays de l’Est et dans les grandes capitales de l’Afrique afin de s’assurer de leur soutien pour s’emparer de la vice-présidence du bureau de l’Union Africaine.


Une fonction essentielle car elle confère quasi automatiquement au pays l’occupant, la présidence l’année suivante. La conférence de chefs d’État de l’organisation panafricaine de février dernier n’a pas abouti à un accord sur la vice-présidence qui revient de droit à l’Afrique de l’Est. La question devrait être rapidement tranchée avant la fin de cette année pour se préparer à la présidence de 2023. Si les Comores remportent la bataille, ça sera une première pour l’archipel.

 

Le quotidien craint qu’après la présidence congolaise de l’UA en 2021 jugée « assez décevante » par manque de moyens et de diplomatie, les chefs d’Etat du continent pourraient être rétifs pour soutenir un pays relativement pauvre pour piloter l’organisation panafricaine. Cette pierre d’achoppement qui pourrait être contournée. En effet, selon nos informations, le Royaume du Maroc, s’est  montré disponible pour accompagner financièrement l’archipel dans sa mandature. Une caution que d’aucuns peuvent critiquer mais qui paraît solide pour convaincre, d’autant que Moroni a le soutien des États-Unis. 

 

Toufé Maecha

 

 


Les contenus publiés dans ce site sont la propriété exclusive de LGDC/HZK Presse, merci de ne pas copier et publier nos contenus sans une autorisation préalable.

Commentaires (0)