La Gazette

des Comores

Le mouvement « Osons » s’invite au débat politique 

Le mouvement « Osons » s’invite au débat politique  © : HZK-LGDC

Face à la situation sociopolitique qui prévaut dans le pays, le mouvement « OSONS » attire l’attention de la communauté internationale sur les risques d’une implosion de la nation. Ce groupement appelle les acteurs de l’opposition à s’unir pour sortir de l’impasse.


Une semaine après le discours du chef de l’Etat appelant à l’apaisement, le mouvement « OSONS » prend Azali aux mots. Dans un communiqué de deux pages, ils ont fait le tour de plusieurs questions notamment la question du dialogue et la concertation pour la paix. Comme l’opposition, il reste convaincu que seul un dialogue parrainé par la communauté  internationale peut aboutir à une solution pour espérer une paix durable. Ce groupe inconnu jusqu’ici appelle les acteurs de l’opposition à s’unir autour de ce qu’il considère comme un « cadre pragmatique et programmatique » de sortie de crise. 

Les auteurs de ce communiqué posent un préalable au dialogue national : « la libération immédiate de Agwa, jugement de Sambi et Salami ou bien une libération immédiate en attendant un jugement à venir, le départ du Colonel Azali, l’implication de la communauté internationale et reconnaissance du rôle politique de la société civile et de la diaspora comorienne ».

Le mouvement reste convaincu que face à une telle situation aussi délétère, créer des gouvernements d’exile ici et là n’est pas la panacée et affaiblir la diaspora qui est au cœur de la lutte, est aussi dangereux que la désunion de l’opposition comorienne. « Il est temps de redonner aux Comoriens de l’extérieur le rôle qui est sien dans tout processus de reconstruction du pays, d’opérer une stratégie pragmatique qui puisse rétablir rapidement l’ordre constitutionnel et démocratique, préserver l’unité, la paix sociale et garantir l’état de droit », avance-t-il.

Le mouvement insiste sur la mise en place d’un gouvernement d’union nationale de transition dont sa principale « mission est de jeter les bases d’un vrai processus de dialogue inclusif et sincère afin de discuter des conditions de réconciliation et de pardon, du développement économique et du progrès social de l’Union des Comores, et de reprise de la tournante ».

Andjouza Abouheir

 

 


Les contenus publiés dans ce site sont la propriété exclusive de LGDC/HZK Presse, merci de ne pas copier et publier nos contenus sans une autorisation préalable.

Commentaires (0)