La Gazette

des Comores

L’antenne locale des Mabedja rejette le dialogue national

L’antenne locale des Mabedja rejette le dialogue national © : HZK-LGDC

Des mouvements sociaux et politiques à la tête desquels l’antenne locale des Mabedja, se liguent « pour mieux s’opposer au régime » en place.


Plusieurs mouvements sociaux comme politiques ont rejoint l’antenne locale des Mabedja. En unissant leurs forces, ces organisations espèrent dégager l’énergie nécessaire pour faire face au régime en place en vue du rétablissement de l’État de droit. Cette coalition est formée par Mzadze Mwendza Yirumbi du nom de cette organisation composée essentiellement de femmes indignées, et de Daoula Ya Haki, un mouvement né au lendemain des élections anticipées de mars et avril 2019 et dont l’aile dure est basée en France.

 

C’est au cours d’une conférence de presse conjointe organisée mardi 2 novembre que les Mabedja locaux ont dévoilé cette union. La conférence a été organisée à Mkazi, un des rares fiefs de l’opposition. Les conférenciers, au-delà d’avoir annoncé leurs objectifs que sont le rétablissement de l’État de droit et le départ de l’actuel chef de l’État pour qui ils ne reconnaissent ni légitimité ni légalité, rejettent systématiquement le dialogue national. Pendant que la coalition de l’opposition pose ses conditions pour le dialogue, les Mabedja locaux et leurs alliés, eux, optent pour le boycott. 

 

Andjouza Abouheir

 


Les contenus publiés dans ce site sont la propriété exclusive de LGDC/HZK Presse, merci de ne pas copier et publier nos contenus sans une autorisation préalable.

Commentaires (0)