La Gazette

des Comores

Hausse du prix des hydrocarbures L'opposition exige un audit à la SCH

Hausse du prix des hydrocarbures  L'opposition exige un audit à la SCH © : HZK-LGDC

Une semaine après la hausse du prix des hydrocarbures, l'opposition exige, au cours d’une conférence de presse tenue à Moroni le samedi 11 juin dernier, un audit financier au sein de la Société comorienne des hydrocarbures (SCH). Selon les conférenciers, le régime a pris cette décision sans tenir compte de ses lourdes répercussions sur la vie quotidienne des comoriens en commençant par les plus vulnérables.


Le Front commun de l'opposition comorienne était face à la presse nationale ce week-end. Ils ont attaqué la décision du gouvernement prise par rapport à la hausse du prix des hydrocarbures en Union des Comores. Mahamoudou Ali Mohamed de l’ANC qui a pris la parole, se désole en disant que l’arrêté signé par les trois ministères (Energie, Finances et Economie) constitue un acte destiné à « couvrir une arnaque aux frais des entreprises et des citoyens ». « Cet arrêté portant augmentation des prix des produits pétroliers sur le territoire national apporte une énième preuve du mépris de ce régime à l’égard du peuple comorien », avance-t-il. D'après lui, le gouvernement a pris cette décision sans tenir compte les lourdes répercussions qu’elle entraine sur la vie quotidienne des comoriens en commençant par les plus vulnérables.

Ibrahim Mohamed Soulé du parti Juwa a fait la genèse des gestions de la société comorienne des hydrocarbures depuis le régime du président Ikililou (2006-2011). Pour lui, cette société s'enfonce de jour en jour. « On ne peut pas faire des augmentations sans justifications. Nous le disons sans détour, vous n’avez pas pris les bonnes mesures. Surtout que vos motivations n’étaient pas les bonnes », dit-il.

L'opposition reste ferme, estimant que la guerre en Ukraine ne peut, en aucun moment « justifier vos graves manquements à la bonne gouvernance et aux douteuses décisions de gestion prises au sein de la société Comores Hydrocarbures. Et ce ne sont pas non plus les changements du cours du pétrole et d’autres taxes ». A en croire les ténors de l’opposition, l’augmentation des prix des carburants est un choix politique, motivé par une volonté de dissimuler des graves agissements au sein de la SCH. « Nous exigeons d’effectuer un audit au sein de la SCH », lance-t-il. « Sans réponse de votre part, nous prendrons le peuple à témoin pour encore vous demander cet audit lors d’un rassemblement populaire et pacifique » dont la date n’a pas encore été dévoilée.

Ibnou M. Abdou

 


Les contenus publiés dans ce site sont la propriété exclusive de LGDC/HZK Presse, merci de ne pas copier et publier nos contenus sans une autorisation préalable.

Commentaires (0)