La Gazette

des Comores

Pour André Oraison, l’expulsion des Comoriens viole la charte de l’ONU

  •  
  •   admin
Pour André Oraison, l’expulsion des Comoriens viole la charte de l’ONU © : HZK-LGDC

« Le président français Emmanuel Macron se comporte en fait à Mayotte comme le président russe Vladimir Poutine dans le Dombass ukrainien », soutient le Professeur André Oraison dans une publication postée sur sa page Facebook. Ce professeur de droit international public n’est pas dans sa première condamnation de la France qui occupe l’île de Mayotte en toute violation des règles internationales.


L’opération Wuambushu visant à l’expulsion massive et à la démolition des bidonvilles fait réagir dans le milieu universitaire international. A commencer par le professeur André Oraison dont la situation actuelle à Mayotte avec l’opération Wuambushu ne le laisse pas insensible.

Dans une publication postée sur son mur Facebook, l’enseignant français de Droit international public dit ne pas cautionner ce qui se passe actuellement sur l’île de Mayotte. Ce professeur des universités, auteur de plusieurs articles et tribunes libres publiés dans diverses revues scientifiques et la presse régionale sur la question de l’appartenance de l’île de Mayotte aux Comores, revient à la charge et condamne l’occupation par la France de cette île en toute violation des droits internationaux. 

« Au regard des règles d’essence coutumière du droit international public de la décolonisation forgée par l’assemblée générale des Nations-Unies depuis 1945, j’ai déjà eu l’occasion de démontrer à plusieurs reprises que l’île de Mayotte a été et est toujours une île comorienne au même titre que les trois îles d’Anjouan, de la Grande Comore et de Mohéli », a-t-il assuré.

« Les comoriens ont donc parfaitement le droit de s’établir comme bon leur sembler sur toute les parties du territoire national de l’Union des Comores, y compris tout particulièrement sur l’île comorienne de Mayotte », a-t-il souligné, ajoutant que l’expulsion brutale des Comoriens par la France n’est ni plus ni moins qu’une violation grossière et intolérable des principes fondamentaux de la charte des Nations-Unies.

« Le président français Emmanuel Macron se comporte en fait à Mayotte comme le président russe Vladimir Poutine dans le Dombass ukrainien », a-t-il martelé.

Une publication qui a été largement partagée et qui a reçu plus des réactions positives de la part des internautes. « Merci prof André Oraison pour cet éclairage tant nécessaire par ce temps qui court, semant la confusion et la désolation », apprécie Thoueybat Hilali dans son commentaire posté.

« Une position de votre part qui oblige à la réflexion. Top souvent des opinions portées par le préjugé ne peuvent ouvrir à se poser. Je vois surtout tant à Mayotte qu’aux Comores des hommes et des femmes et des enfants en souffrance. C’est vers eux que toute action politique doit se tourner », admet Franck Dubois.

« Merci beaucoup son éminence. Si le Monde avait des grands juristes intellectuellement et moralement honnêtes, l’Humanité se porterait bien et vivant en paix », écrit un internaute répondant au nom de Marandrazi Pierre.

« Mon cher ami André Oraison, moi non plus je ne cautionne pas. Ces enfants maintenant adultes sont sur le territoire de Mayotte. Malheureusement accueillis par des familles d’accueil du service de l’ASE. Après leurs 18 ans, plus de service qui s’occupe d’eux.  Aujourd’hui je pense qu’ils sont au-delà de leur majorité. Je souligne comment peut-on se débarrasser de ces enfants oubliés par le service social après leur majorité ? Le malaise est politique, je suis dégouté de cette république de demi-mesure », regrette Jocelyne Caline Hoarau.

 

Maoulida Mbaé

 


Les contenus publiés dans ce site sont la propriété exclusive de LGDC/HZK Presse, merci de ne pas copier et publier nos contenus sans une autorisation préalable.