La Gazette

des Comores

Habari za udunga Le pouvoir de l’honneur et l’honneur du pouvoir

Habari za udunga  Le pouvoir de l’honneur et l’honneur du pouvoir © : HZK-LGDC

Dans nos îles de la lune, nous excellons dans l’art de cultiver le superflu. Il y a quelque chose d’insaisissable dans notre manière de vivre, dans certains de nos comportements et surtout dans les paroles que nous débitons à toute heure du jour et de la nuit. A tel point qu’une grande partie de notre jeunesse a commencé à perdre les repères de notre société de plus en plus déboussolée.


Dans un livre tiré de sa thèse en anthropologie : « Le pouvoir de l’honneur », l’actuel ambassadeur de l’Union des Comores à Genève a fait une analyse pertinente des rapports sociaux à Ngazidja sous le prisme du grand mariage que d’aucuns appellent le Grand Mirage vu les déconvenues et les désillusions qui l’accompagnent le plus souvent. Dans la même lignée, il serait intéressant qu’un jour, nos sociologues, ethnologues et autres politologues sous les cocotiers se penchent sérieusement sur la question du Pouvoir à Ngazidja et essayent d’analyser où se situent les blocages, qui font que nous nous complaisons dans cette situation qui en apparence, nous donne l’impression d’avancer alors que nous faisons du sur place. Situation à l’image du‘’Djaliko’’ cette danse où l’on fait un pas en avant et deux pas en arrière.

 

C’est principalement dans l’île de Ngazidja où l’on se refuse obstinément à s’atteler au moindre changement dans les rapports sociaux, dans la mesure où la lutte pour la question du Pouvoir demeure toujours une fin en soi. Aussi, loin de nous offrir, une tribune pour annoncer des idées novatrices, des propositions concrètes, notamment sur les rafles et les « décasages » qui se poursuivent dans l’île de Maoré, les débats actuels, sont devenus un champ où les uns et les autres jouent aux effets de manche et autres slogans à l’emporte-pièce sur les échéances politiques à venir.

 

Cependant on peut dire que nos compatriotes assez de jugement pour reconnaître le bon grain de l’ivraie. En effet, beaucoup refusent de s’enfermer dans des carcans et ont les yeux ouverts, c’est une des données du moment. Tenons leur un discours responsable loin des formules toutes faites et autres discours de circonstance. Il est donc impératif d’essayer de préconiser des solutions terre à terre dès à présent, sauf si nous voulons que, dans quinze ans ou vingt ans, nous retrouver sur la même ligne de départ. Nous pouvons, cependant espérer, qu’un jour - un éclair de lucidité nous aidera à voir dans quelle galère nous nous sommes embarqués et dans quelle mesure nous essayerons de trouver des solutions capables de remédier aux maux qui gangrènent ce pays.

 

A moins que l’honneur du pouvoir ne soit plus fort que toute autre considération ? Il ne s’agit pas de jouer chaque fois les âmes courroucées face à l’adversité mais d’agir comme citoyen, tout simplement. Il faudrait que l’ensemble de la société prenne conscience de ce qui fait son fondement et examine les principes et les valeurs de base qui la sous-tend. Entre l’honneur du Pouvoir et le Pouvoir de l’honneur, le cœur de nos compatriotes balancent. Et si, nous choisissons l’Honneur de servir le pays, tout simplement !

.

Mmagaza

 

 


Les contenus publiés dans ce site sont la propriété exclusive de LGDC/HZK Presse, merci de ne pas copier et publier nos contenus sans une autorisation préalable.