La Gazette

des Comores

Une mission de la CCIAM en Tanzanie de retour à Fomboni

Une mission de la CCIAM en Tanzanie de retour à Fomboni © : HZK-LGDC

À l’initiative des commerçants de Mohéli, la CCIAM (Chambre de commerce d’industrie et d’artisanat de Mohéli) a organisé une mission de prospection en Tanzanie afin de voir les opportunités d’affaires avec les chambres de commerce des gouvernorats de ce pays voisin. Les résultats obtenus, selon les organisateurs, sont fructueux et prometteurs.


La CCIAM avec des opérateurs économiques de l’île ont organisé samedi dernier, une conférence de presse pour faire le point des résultats obtenus du voyage d’affaires organisé en Tanzanie le mois dernier. Au total 19 personnes dont 3 représentants de la CCIAM avaient constitué la mission. « Nous sommes ici aujourd’hui pour d’abord présenter nos félicitations aux commerçants et en même temps informer la population des résultats de la mission que nous avons réalisée en Tanzanie suite à la crise économique et aux pénuries incessantes que vivent les comoriens en général et les moheliens en particulier… » a annoncé d’emblée Mustafa Ben Cheikh, le président de la CCIAM.

Après des visites d’usines de différents secteurs à Mtoira, Dar es Salam, Morogoro et autres, des opportunités d’importation avec facilités et prix concurrentiels ont été présentés aux opérateurs comoriens. Djabir Mzé (Toufayli), Directeur exécutif de la CCIAM et chef de la délégation assure avoir eu des entretiens fructueux avec les chambres de commerce de Dar es Salam, Mtoira et Morogoro et plusieurs opportunités ont été présentées.

18% de TVA que beaucoup de commerçants comoriens opérant en Tanzanie et ailleurs ne bénéficient pas car ils ne sont pas organisés. Par conséquent ils ne traitent pas avec les magasins appropriés. Alors que ces magasins agréés vont permettre d’avoir un certificat d’origine, un certificat de la SADEC pouvant faciliter le dédouanement aux Comores. Et au final ce sont les consommateurs qui paient le pot cassé.

Les opérateurs comoriens traînent souvent avec de l’argent en liquide et avec des agences sans sécurité. Tous ces soucis seront résolus avec les chambres de commerce des gouvernorats de Tanzanie. Une nouvelle banque va bientôt s’installer aux Comores après l’Exim Bank pour faciliter les affaires entre les deux pays. D’autres perspectives comme l’idée de prioriser le port de Mtoira ou faire transiter en Tanzanie les conteneurs en provenance des pays du Moyen-Orient, sont à prospecter, selon les conférenciers.

Riwad

 


Les contenus publiés dans ce site sont la propriété exclusive de LGDC/HZK Presse, merci de ne pas copier et publier nos contenus sans une autorisation préalable.

Commentaires (0)