La Gazette

des Comores

Pénurie des produits carnés : Une bouffée d’air frais à partir de ce lundi

Pénurie des produits carnés : Une bouffée d’air frais à partir de ce lundi © : HZK-LGDC

Le bateau feeder Kiara était attendu au port de Moroni dans la nuit du dimanche au lundi 5 juillet, avec 44 conteneurs frigos. Cela devrait offrir une bouffée d’oxygène à la population durement éprouvée par la pénurie des produits alimentaires en général, et des produits carnés en particulier, depuis maintenant plusieurs semaines.


Ce n’est qu’une bouffée d’oxygène et non l’épilogue d’une crise alimentaire qui n’a que trop duré. Selon nos informations, le bateau, feeder Karadevait accoster au port de Moroni dans la nuit d’hier à aujourd’hui avec 44 conteneurs frogos. Cette cargaison devrait permettre d’offrir une bouffée d’air à la population après plusieurs semaines de pénurie alimentaire sans précèdent.

 

Un exploitant du port de Lingoni à Mayotte qui suit de près la situation à Moroni explique que pour parvenir à voir le bout du tunnel, il est plus qu’urgent de mettre l’accent sur les ports. Il faudrait « acquérir un petit feeder pour au moins être autonome car il ne faudrait pas oublier qu’étant un pays insulaire, le poumon économique de Comores ce sont les ports et l’autonomie en transport maritime. S'il  y avait ne serait-ce qu’un Landing Craft Tank, c'est-à-dire une barge à fond plat avec un portail à l’avant qui peut transporter des véhicules, conteneurs, bétail et de la marchandise diverse, on pouvait faire faire les allers- retours du port de transbordement à défaut d’un accostage des longs courriers sur un quai en eau profonde même flottante ».

 

Selon lui, contrairement à ce que les gens disent, « la pénurie n’est pas liée à la douane comorienne ni aux commerçants importateurs, encore moins à toute autre entité mais c’est suite aux problèmes liés aux transports maritimes au niveau mondial ». Et d'ajouter que « plusieurs centaines de conteneurs des Comores en transbordement à Mayotte et dans d’autres ports de la région sont en attente des navires feeders qui touchent Moroni et Mutsamudu ».

 

« Suite à une congestion portuaire à Longoni (port de Mayotte) le navire qui devait charger pour Moroni est en attente au mouillage et sa mise à quai dépend du règlement de l’exploitation du port et des armateurs. Selon les dernières informations le feeder Kiara pourrait accoster le 2 juillet après midi, décharger des conteneurs pour Longoni et en charger d’autres pour Moroni avec une estimation de départ au mieux le 4 ou le 5 juillet en début d’après-midi », devait rassurer celui qui persiste à croire que la Covid-19 est le principal responsable de cette situation.

 

Pour conclure, cet expert en matière de port souligne qu'une urgente étude est nécessaire pour la construction d’un quai flottant au port de Moroni permettant de recevoir les navires à temps, permettant à moyen terme la construction d’un port en eau profonde à la Grande-comore, le respect strict du règlement d’exploitation du port, la diminution des frais d’escales « exorbitants » des navires au mouillage et des frais « fantaisistes » de remorquage qui ne peuvent que « faire fuir le peu d’armateurs qui touchent Moroni ». Il recommande également une « manutention performante » pour que les navires « passent le minimum de temps possible au port » de Moroni, pour éviter les surestaries trop onéreuses qui seront répercutées sur les prix à la consommation. A noter que plus de 700 conteneurs vides n’ont toujours pas quitté Moroni depuis des mois.

 

Nassuf Ben Amad

 


Les contenus publiés dans ce site sont la propriété exclusive de LGDC/HZK Presse, merci de ne pas copier et publier nos contenus sans une autorisation préalable.

Commentaires (0)