La Gazette

des Comores

Pénurie des denrées alimentaires : Le président de l’UCCIA rassure

Pénurie des denrées alimentaires :  Le président de l’UCCIA rassure © : HZK-LGDC

La pénurie des denrées alimentaires notamment les produits carnés se fait de plus en plus ressentir. Le président de l’UCCIA Chamsoudine Ahmed dit espérer que les discussions entamées avec les autorités aboutiront favorablement.


Dans les supermarchés de Moroni, la pénurie de produits carnés se fait de plus en plus ressentir. Du nord jusqu’au sud, il est difficile, pour ne pas dire impossible, d’en trouver, surtout les produits carnés. Les quelques produits disponibles sont extrêmement chers. Lors du compte-rendu du conseil des ministres hebdomadaire, le porte-parole du gouvernement Houmed Msaidie a tenté de rassurer la population, en disant que cette crise ne concerne pas que les Comores.

 

Interrogé au même sujet, le président fraichement élu de l’UCCIA (Union de la Chambre de Commerce, d’Industrie et de l’Artisanat), Chamsoudine Ahmed, affirme que pour trouver des solutions, la Chambre ne cesse de mener des réunions avec les opérateurs économiques et autres armateurs. Selon lui, face à une telle situation qui touche également la zone de l’Océan indien, « une motion est rédigée par l’ensemble des pays de la région qui constituent la Chambre de commerce régionale pour faire bouger les choses ». 

 

« Mis à part les problèmes relatifs au transport au niveau des armateurs, il faut reconnaitre qu’aux Comores il y a un problème d’exploitation au niveau du port », explique Chamsoudine Ahmed qui regrette qu’au port de Moroni « plus de 700 containers vides sont sur place alors que dans certains ports notamment à Dubaï on signale un manque de containers ». Si les Comores traversent une telle crise et que même au niveau du port on ne voit aucune activité de chargement ou de déchargement, le patron de l’UCCIA rappelle que cette même situation peut se constater à Lingoni à Mayotte, principal point de ralliement de la partie indépendante de l’archipel.

 

« On peut aussi parler de la hausse des prix et vous devez savoir que cela dépend de la loi de l’offre et de la demande. On peut aussi signaler une relativité avec la hausse des taxes », souligne-t-il en précisant que la pénurie va continuer à se ressentir mais, se reprend-il, « ne devrait pas durer car avec les autorités, le ministère de l’économie plus particulièrement, on travaille pour trouver des solutions dans les meilleurs délais ». Comme pour nourrir l’espoir,  Chamsoudine Ahmed fait savoir qu’il y a des commerçants qui ont fait des commandes mais qui sont en attente.

 

Face à la hausse des prix des taxes douanières et de la position des commerçants, le patron de l’UCCIA tente de rassurer : « Les commerçants ne doivent pas hésiter à importer des produits car autrement, ça ne leur sera pas favorable ».

 

A.O Yazid

 


Les contenus publiés dans ce site sont la propriété exclusive de LGDC/HZK Presse, merci de ne pas copier et publier nos contenus sans une autorisation préalable.

Commentaires (0)