La Gazette

des Comores

Le pays a lancé sa politique nationale de qualité

Le pays a lancé  sa  politique nationale de qualité © : HZK-LGDC

Pour mettre en place une infrastructure de qualité qui sera reconnue au niveau régional et international, l’Union des Comores met le moteur en marche. Le ministère de l’économie en parfaite symbiose avec le centre de commerce international ont lancé la politique national de qualité.


Le ministère de l’économie en collaboration  avec le centre du commerce international ont lancé   samedi 06 novembre dernier,  la politique  nationale sur la qualité. Cette politique  vise à mettre en place  une infrastructure nationale de la qualité reconnue aux niveaux régional et international. En effet,  la promotion de l’exportation des produits de rente (Vanille, Ylang ylang et girofle) et le tourisme est l’une des priorités du  gouvernement. Ces filières prioritaires et à haut potentiel commercial ont été identifiées pour l’investissement, jouant ainsi un rôle stratégique dans l’économie nationale en tant que source de devises et de revenus pour un grand nombre de ménages ruraux. Leur compétitivité et leur accès aux marches régionaux et internationaux hautement réglementés exigent le respect des normes de qualité internationales et des exigences SPS.

 Dans son allocution, le secrétaire générale  du ministère de l’économie, Saïd Abdou  Said Salim a  expliqué que cette initiative s’inscrit dans la stratégie nationale de développement économique et social et vise à asseoir une culture qualité aussi bien au sein de l’administration publique qu’au niveau de la société civile et du secteur privé pour un développement économique inclusif et durable de l’Union des Comores. C’est pourquoi,  « le gouvernement de l’Union des Comores mettra tout en œuvre pour une mobilisation des ressources nécessaires pour l’opérationnalisation du SIQ et se souscrira dans la règlementation technique qui en découlerait conformément aux Accords de l’OMC sur les Obstacles Techniques au Commerce (OTC) et les Mesures Sanitaires et Phytosanitaires (SPS) auxquels le pays a  souscrit », souligne-t-il avant d’ajouter que sa mise en œuvre va  permettre au pays  de disposer d’un système d’infrastructure qualité (SIQ) opérationnel et reconnu sur les plans régional et international en même temps qu’une règlementation technique appropriée pour protéger la santé, la sécurité de notre population et préserver notre environnement et notre écosystème.

 De son côté,  le représentant du centre du commerce international (ITC) Yaya Ouattara   s’est réjoui de ce lancement  qui constitue un élément essentiel de la stratégie nationale globale du gouvernement pour le développement économique et social. « Cette politique accordera une attention particulière aux cultures d'exportation telles que la vanille et les clous de girofle, qui figurent parmi les domaines prioritaires du programme de partenariats commerciaux du Royaume-Uni (UKTP) de l'ITC aux Comores et de la stratégie nationale générale de développement du gouvernement », précise-t-il –il. En mémoire, Ce résultat fait partie du  programme pour les partenariats commerciaux avec le Royaume-Uni (UKTP), financé par le bureau des affaires étrangères, du commonwealth et du développement (FCDO).

Andjouza Abouheir

 


Les contenus publiés dans ce site sont la propriété exclusive de LGDC/HZK Presse, merci de ne pas copier et publier nos contenus sans une autorisation préalable.

Commentaires (0)