La Gazette

des Comores

La FCC interpelle la Bic-Comores

La FCC interpelle la Bic-Comores © : HZK-LGDC

Malgré l'ouverture de plusieurs agences de la Banque pour l’industrie et le commerce (BIC-Comores), les clients se plaignent de la persistance des incommodités concernant les opérations bancaires.


Cela fera bientôt une année depuis que la Banque pour l’industrie et le commerce (BIC-Comores) a été reprise par Atlantic financial group (Afg) basée en Cote d’Ivoire, qui a racheté les parts de la BNP Paribas, actionnaire majoritaire. Les clients assistent ces derniers temps à une vaste campagne de communication et de promotion, visant à donner plus de visibilité et d’attractivité à la première banque commerciale des Comores. Plusieurs agences annexes sont même ouvertes un peu partout, pour désengorger son siège principal de Moroni.

Pourtant, cette politique d’innovation initiée par la nouvelle équipe dirigeante n’a pas encore résolu tous les problèmes. C'est en tout cas le constat fait pas la Fédération comorienne des consommateurs (FCC) dans son communiqué publié le 3 novembre dernier, qui reproche à la BIC-Comores de créer quelques incommodités chez ses clients. Les consommateurs regrettent ainsi « des virements reçus avec déduction de frais pour les bénéficiaires, l'augmentation des frais de retrait, de paiement de chèque au porteur et de frais de gestion des comptes, l'impossibilité de suivre son compte faute de relevés bancaires ». 

Le communiqué souligne aussi « les consultations impossibles des GAB, les consultations en ligne promises toujours en attente, des erreurs fréquentes sur les transactions des tiers, des paiements en ligne qui ne fonctionnent plus et l'impossibilité de se servir de la carte visa à l'international ». Ces irrégularités nuisent au prestige et à l'image de la BIC-Comores si bien que la Fédération des consommateurs demande aux dirigeants de ladite institution bancaire de « prendre en compte les doléances des consommateurs ».

Pour rappel, la BIC-Comores a changé de propriétaire depuis quelques mois et beaucoup de changements ont eu lieu. Et la FCC demande plus de considération de la part des nouveaux responsables de la banque envers ses clients. « Nous sommes contraints de constater que la situation est très compliquée pour vos clients et occasionne plusieurs incommodités malgré l'ouverture des agences annexes et le désengorgement du siège », lit-on dans ce communiqué de la FCC. Cette dernière ne demande que la prise en considération de la liste non exhaustive des contraintes auxquelles sont confrontées les usagers de la banque pour que les procédures bancaires soit améliorées, pour que les anomalies soulignées soient remédiées dans les meilleurs délais en faveur des consommateurs et l'image de la dite institution.

Kamal Gamal

 


Les contenus publiés dans ce site sont la propriété exclusive de LGDC/HZK Presse, merci de ne pas copier et publier nos contenus sans une autorisation préalable.

Commentaires (0)