La Gazette

des Comores

La CTC en campagne d’identification des besoins à Mohéli

La CTC en campagne d’identification des besoins à Mohéli © : HZK-LGDC

La Confédération des travailleurs et travailleuses des Comores (CTC) avec l’appui financier du Projet de développement de l’économie bleue aux Comores (DEBC) a organisé un atelier deux jours au siège de la coordination de l’action gouvernementale à Mohéli - au profit des acteurs du secteur de la pêche et du tourisme. Le but est d'identifier les besoins de chaque secteur pour pouvoir les appuyer dans cette composante de l'économie bleue cette année.


Le bureau international du travail (BIT) en partenariat avec la CTC avec l’appui financier du projet de développement de l’économie bleue aux Comores (DEBC) ont convié les acteurs de l'économie bleue à savoir ceux du domaine de la pêche, du tourisme bleue et de la gestion des déchets dans un atelier de deux jours. Celui-ci s'est tenu du 13 au 14 janvier dernier au siège de la coordination de l’action gouvernementale à Bonovo. Cet atelier permettra, dans le cadre de l'analyse des besoins, d’élaborer la note d’orientation de la CTC sur le projet de l’économie bleue, qui selon le chargé du domaine, débutera le mois de mars prochain.

« Nous sommes là pour identifier les besoins de chaque secteur pour pouvoir les appuyer dans le cadre de l’économie bleue en 2023 » précise Ibrahim Omar, Chargé de l'économie bleue. « On doit aussi les sensibiliser sur les opportunités liées à l'économie bleue mais aussi les orienter sur ce qu'il faut faire dans le cadre de ce projet » a-t-il ajouté.

L’atelier a été animé par Nashim Mohamed consultant national et le secrétaire général de la CTC Salim Soulaimane. Le consultant avait comme mission d’élaborer la note conceptuelle de la CTC pour le futur projet. A noter que ce même atelier, selon les organisateurs, se poursuivra sur l’ensemble du territoire national dans les prochains jours.

Riwad

 


Les contenus publiés dans ce site sont la propriété exclusive de LGDC/HZK Presse, merci de ne pas copier et publier nos contenus sans une autorisation préalable.