La Gazette

des Comores

L’UCCIA forme et sensibilise les jeunes entrepreneurs

L’UCCIA forme et sensibilise les jeunes entrepreneurs © : HZK-LGDC

Dans le cadre de la mise en œuvre du concours de plan d’affaires (CPA), l’Uccia a mis en place des formations pour accompagner ces jeunes incubateurs à mieux cerner les techniques en leur dotant d’un canevas et des techniques sur comment consolider un projet. C’est dans cet angle que près de 400 personnes sont formées et sensibilisées sur les trois îles.


Plus de 400  personnes formées et sensibilisées par l’Uccia dans le cadre  de la mise en œuvre  du concours de plan d’affaires (CPA), mis en place par le gouvernement pour accompagner les jeunes entrepreneurs à créer leurs sociétés. Sur ce, pour servir d’appui à ces jeunes incubateurs, l’Uccia en tant que partie prenante s’est proposée facilitateur. Le directeur des services des entreprises auprès de l’Uccia, Djamil Boinali explique que le but est de les accompagner dans ce long processus. « Nous leur fournissons les outils nécessaires en les expliquant le canevas d’une quinzaine de pages vierges et les assistent dans le remplissage », souligne-t-il. 

 

Après le lancement officiel du concours en avril dernier, l’Uccia a pris son bâton de pèlerin.  Les bénéficiaires de ces formations sont des personnes qui se sont inscrites dans le projet innovlab, incubateur d’entreprise. « Chaque année, dans le cadre du programme d’incubateurs nous formons 25 personnes, ce concours est venu au moment opportun. Bien évidement d’autres sont venus pour s’informer et nous nous sommes proposés en guide. Nous sommes  dans notre  troisième session de formation et nous avons des experts permanents qui sont au chevet de ces jeunes entrepreneurs », explique-t-il.

 

Ces mêmes formations sont dispensées dans les deux îles restantes, plus de 400 personnes sont formées jusqu’à ce jour. Porteur d’un projet de tourisme et voyage, Mariama Ibrahim se dit satisfaite de cette formation. Selon, elle ces formations ont répondu plus que ses attentes. « Je suis venue pour des renseignements et voilà aujourd’hui je bénéficie d’une formation gratuite qui  va beaucoup m’apporter dans le futur. Dans ce beau partage avec les experts, j’ai acquis des connaissances et on m’a indiqué le canevas à suivre », souligne-t-elle tout en appelant les jeunes comme elle à oser « à illuminer leurs projets ». À titre de rappel, la date butoir du concours est fixée au 18 juillet prochain, soit dans une semaine. 

 

Andjouza Abouheir

 


Les contenus publiés dans ce site sont la propriété exclusive de LGDC/HZK Presse, merci de ne pas copier et publier nos contenus sans une autorisation préalable.

Commentaires (0)