La Gazette

des Comores

Economie et finances publiques : 10 millions d'euros pour réformer et dynamiser l'économie

Economie et finances publiques : 10 millions d'euros pour réformer et dynamiser l'économie © : HZK-LGDC

Mercredi dernier, au ministère des Finances, du Budget et du Secteur Bancaire, l'Union Européenne et les Comores ont signé deux conventions de financement d'un total de 10 millions d'euros, soit 4,9 milliards francs comoriens. Ces accords, en présence de l'ambassadrice de l'UE à Moroni, Mme Isabelle Delattre, et du chef du bureau de l'UE, Pierre Béziz, visent à réformer la gestion des ressources humaines de la fonction publique et à améliorer le climat des affaires et du commerce, soutenant ainsi le Plan Comores Émergents.


La première convention, d'un montant de 2 millions d'euros, porte sur la réforme de la gestion des ressources humaines de la fonction publique. Cette initiative vise à moderniser et à optimiser la gestion des ressources humaines au sein de la fonction publique. « Cette réforme est essentielle pour améliorer l'efficacité et la transparence de l'administration publique, un objectif crucial pour le développement socio-économique du pays », souligne Mme Delattre. La seconde convention, d'un montant de 8 millions d'euros, a pour but d'améliorer le climat des affaires et du commerce aux Comores. Ce projet vise à renforcer l'intégration économique, notamment en ce qui concerne les procédures douanières, la justice commerciale, la gestion comptable et la formalisation des entreprises. « Nous espérons que cette initiative facilitera l'accès au financement pour les petites entreprises et encouragera l'engagement des femmes entrepreneures », déclare à son tour Pierre Béziz. En effet, l'amélioration de l'environnement commercial est essentielle pour stimuler la croissance économique et attirer les investissements étrangers.

Ces deux programmes majeurs financés par l'UE s'inscrivent dans le cadre du Plan Comores Émergents. Ils visent à soutenir le développement économique et la bonne gouvernance du pays. « Le Plan Comores Émergents est une feuille de route ambitieuse pour transformer notre économie et améliorer la vie de nos citoyens », affirme le ministre des Finances, Mzé Abdou Mohamed Chanfiou lors de la cérémonie. Le renforcement de la justice commerciale et la facilitation des procédures douanières sont des aspects clés de cette initiative. En rendant le système judiciaire plus efficace et transparent, le gouvernement comorien espère instaurer un climat de confiance pour les investisseurs locaux et internationaux.

L'amélioration de l'accès au financement pour les petites entreprises est également un objectif prioritaire. Elles constituent le tissu économique des Comores et leur développement est essentiel pour la création d'emplois et la réduction de la pauvreté. « Nous devons soutenir nos entrepreneurs, en particulier les femmes, qui jouent un rôle crucial dans notre économie », souligne Pierre Béziz.

Ces conventions de financement représentent une étape significative vers la réalisation des objectifs du Plan Comores Émergents. Elles reflètent l'engagement de l'UE à soutenir les efforts des Comores pour renforcer leur gouvernance et dynamiser leur économie. Les retombées attendues de ces programmes sont considérables, allant de l'amélioration de l'efficacité administrative à la stimulation de la croissance économique par le soutien aux petites entreprises et à l'entrepreneuriat féminin.

Ibnou M. Abdou

 


Les contenus publiés dans ce site sont la propriété exclusive de LGDC/HZK Presse, merci de ne pas copier et publier nos contenus sans une autorisation préalable.