La Gazette

des Comores

ECOFICH, un programme de renforcement du secteur de la pêche dans la région

ECOFICH, un programme de renforcement du secteur de la pêche dans la région © : HZK-LGDC

Le 9 décembre dernier, la Commission de l'Océan Indien a procédé à une signature de mémorandum d'entente avec l'Open University of Mauritius dans le cadre du lancement du programme ECOFICH. Il s'agit d'un programme de formation visant à renforcer les compétences des jeunes de l'Afrique de l'Est, de l'Afrique Australe et de l'Océan Indien dans le secteur de la pêche en vue de faire de la pêche un secteur durable et un levier important pour le développement économique dans la région.


La Commission de l'Océan Indien et l'Open University of Mauritius s'engagent pour des actions visant à améliorer le secteur de la pêche dans l'Afrique et dans la région indianocéanie. Les deux organisations ont officiellement mis à disposition des pays du sud-ouest de l'océan indien un cours de premier cycle sur le droit, l'économie bleue et la gestion durable de la pêche. Lors de la signature du mémorandum liée à la formation, le chef d'équipe de la délégation de l'union européenne auprès de l'île de Maurice et Seychelles Massimillano Messi a déclaré que « nous voulons équiper nos jeunes qui seront les décideurs de demain, avec les outils pour mieux protéger la planète ». Car la région compte combler son manque à gagner qui s'élève à 7.5 milliards de dollars par an grâce aux futurs experts et professionnels que produira le programme de formation ECOFICH.

Cette initiative de formation a vu le jour grâce à une collaboration entre l'Open University of Muaritius et la COI dans le but de développer la pêche en Afrique à travers le programme ECOFICH. Ce programme est promu et financé par l'Union Européenne (UE) dans l'objectif de faire de la pêche un secteur durable et un levier important pour le développement économique dans la région de l'Afrique de l'Est, de l'Afrique Australe et de l'océan Indien. « Le secteur de la pêche manque aujourd'hui d'expertises permettant de tirer profit, de manière responsable et durable de son potentiel », précise Vêlayoudoum Marimoutou, le secrétaire général de la COI.

Ce programme, qui peut être complété entre trois et six ans, sera octroyé en ligne afin de permettre aux intéressés d’y accéder là où ils se trouvent et au moment qu’ils choisissent. De plus, les coûts y afférents ont été adaptés aux possibilités de la région. Chaque crédit revient entre 25 et 50 dollars américains, en fonction de la zone géographique de l’apprenant. En outre, une possibilité d’appui financier sur le critère de l’excellence est en cours de préparation pour accompagner cette initiative.

Un mémorandum d’entente a été signé entre la COI et l’Open University of Mauritius suite au lancement du programme de formation. Cette signature formalise la collaboration qui vise à renforcer les compétences au niveau du secteur de la pêche. « Nous sommes prêts à donner tout le support nécessaire aux étudiants locaux et internationaux afin qu'ils réussissent », rassure Rajeswara Duva Pentiah, Président de l’Open University of Mauritius. L’initiative a déjà reçu l’appui de partenaires académiques internationaux, tels que l’Université de Portsmouth et Green Law Foundation, et la première promotion est prévue commencer en février 2022. L’inscription est ouverte à partir du 10 décembre 2021.

Kamal Gamal

 


Les contenus publiés dans ce site sont la propriété exclusive de LGDC/HZK Presse, merci de ne pas copier et publier nos contenus sans une autorisation préalable.

Commentaires (0)