La Gazette

des Comores

Sortie d’un livre sur Mouzaoir Abdallah : « Une carrière politique controversée »

Sortie d’un livre sur Mouzaoir Abdallah : « Une carrière politique controversée » © : HZK-LGDC

Samedi dernier dans l’hémicycle de l’ancienne chambre des députés des Comores s’est tenu une conférence pour la sortie d’un livre sur l’homme politique comorien décédé le 2 avril 2020.Un livre écrit par l’écrivain et hommes de lettres Aboubacar Ben Said Salim et Mme Kamaria Aoidi. Rappelons que cette dernière fut la première femme journaliste professionnelle comorienne formée au Centre de Formation des Journalistes, CFJ de Paris. Ces deux auteurs étant aussi connus pour leur implication au niveau de la société civile tant par leurs écrits que leur engagement citoyen.


C’est devant un parterre de personnalités et d’amis proches de l’illustre disparu que certains des participants ont tenu à apporter leurs témoignages sur l’illustre disparu. On a noté entre autres, la présence du Grand Mufti de la république, le ministre de la Justice Djaé Ahamada, les anciens ambassadeurs Ali Mlahaili et Ahmed Thabit, l’historien Damir Ben Ali, etc …

 

Dans le livre, les auteurs n’ont pas manqué de rappeler que « « Faire la biographie de Monsieur Mouzaoir Abdallah n’est pas chose aisée. L’homme est complexe et présente plusieurs facettes qu’il a fallu sonder, approfondir, confronter à plusieurs témoignages, distinguer entre les ragots de ceux qui le détestent et des louages de deux qui l’adorent. En effet l’homme ne laisse personne indifférent encore moins le politique qui a traversé plus d’un demi-siècle de politique comorienne, en acteur/et ou en témoin privilégié, en opposant, en gouvernant ou en homme des régimes. Bref la présentation de l’homme est en soi un défi que nous essayons de relever ». Effectivement, cette brève présentation des auteurs, résume à elle seule, la difficulté à cerner un tel personnage dans un seul livre.

 

Presque tous les témoignes autour de ce personnage emblématique de la politique comorienne, ont montré l’image de l’être humain qu’il était avec tous ceux qui ont eu à le côtoyer. Sa fille Djamila a brossé le portrait d’un père, qui malgré ses emplois du temps très chargés, dégageait toujours du temps à consacrer à sa famille. Maoulida Mchinda son fidèle compagnon de tous les combats n’a pas manqué de montrer des exemples où Mouzaoir cultivait ses amitiés avec des amis de bords politiques différents.

 

Damir Ben Ali estime pour sa part que ce premier livre doit être le jalon pour des futures publications relatives au parcours de cet homme qui a occupé une position charnière dans la politique comorienne contemporaine. Son parcours peut éclairer le chemin des jeunes qui souhaiteraient s’y aventurer.

 

Tous ceux qui veulent se faire une idée de ce personnage hors du commun, la lecture de cet ouvrage constitue une première porte d’entrée, pour se faire une idée du combat d’un intellectuel engagé dans l’arène politique des iles de la lune. Le livre coûte la modique somme de 6000 FC.

 

« Avoir toujours raison, c’est un grand tort », cette citation qui figure en exergue sur le premier volume des mémoires d’Edgar Faure, l’ancien président du Conseil en France, ressemble au parcours de Mouzaoir Abdallah. Comme le disait un de ses opposants : « Pour comprendre Mouzaoir, il faut se lever tôt ».

 

Mmagaza

 


Les contenus publiés dans ce site sont la propriété exclusive de LGDC/HZK Presse, merci de ne pas copier et publier nos contenus sans une autorisation préalable.

Commentaires (3)

  1. IBRAHIM DJAMBAE:
    28/10/2021 à 03:41 PM

    0