La Gazette

des Comores

« J’ai perdu une bataille mais pas la guerre, quelque chose se prépare »

« J’ai perdu une bataille mais pas la guerre, quelque chose se prépare » © : HZK-LGDC

Yassine Tadjidine Moussa (YSS), le jeune artiste talentueux qui a fait vibrer les cœurs des comoriens lors du concours Nyora a été éliminé en quart de finale. Il est parti en Russie continuer ses études universitaires mais promet de ne rien lâcher en musique et compte y revenir en force.


Né le 25 novembre à la maternité de Moroni, Yassine Tadjidine Moussa, YSS de son nom artistique, a commencé à chanter depuis qu'il avait 13 ans à Djoiezi Mohéli, la ville où il a passé toute son enfance. Après l'obtention de son  baccalauréat en septembre 2020 à Fomboni, YSS est parti à Ngazidja faire ses études à l’université.

Suite au lancement du concours d'évaluation des jeunes talents musicaux, YSS était l'un des premiers candidats à se présenter dans la cour des grand pour se mesurer avec les autres artistes venant des quatre coins de l’archipel des Comores. Après sa première prestation avec la chanson du célèbre Athoumane Soubira (Soubi) intitulé « Maria zameni », Yassine Tadjidine Moussa a impressionné les téléspectateurs comoriens. « J'ai commencé à chanter des kassuda quand j'étais à l'école coranique à Djoiezi. Tout de suite je me suis rendu compte que j'ai la potentialité d'aller plus loin. Et c'est à partir de là que je me suis lancé dans la musique moderne » explique-t-il lorsque nous l’avons eu au téléphone depuis la Russie.

Après avoir été éliminé du concours à la demi-finale, YSS est parti à Moscou poursuivre ses études universitaires dans la filière agronomie à l'université d'Altaï state university. YSS ne compte pas renoncer à sa passion qui est la musique. « J'ai quitté les Comores pour continuer mes études car elles sont importantes pour mon avenir. Mais je ne vais pas mettre fin à ma carrière musicale puisque la musique c'est ma aussi passion je m'amuse trop avec la musique.  Je vais continuer de bosser encore et encore pour impressionner les gens » dit-il.

C'est dans ce même élan que YSS appelle ses fans à continuer d'espérer le meilleur car la musique apprend, elle fait grandir l'esprit des gens. « J'ai perdu la bataille mais pas la guerre, j'ai commencé la musique avant Nyora donc je lâche rien et je suis vraiment courageux » a-t-il ajouté avant de remercier les organisateurs du concours, l’agence Tartib et la société Comores télécom. « Restez juste connectés car quelque chose se prépare et sortira d'ici peu de temps avec force » a promis YSS.

Riwad

 


Les contenus publiés dans ce site sont la propriété exclusive de LGDC/HZK Presse, merci de ne pas copier et publier nos contenus sans une autorisation préalable.

Commentaires (0)