La Gazette

des Comores

Football : Coupe des Comores, Ngazidja Finale, derby de Bambao

  •  
  •   admin
Football : Coupe des Comores, Ngazidja Finale, derby de Bambao

La deuxième demi-finale de la coupe des Comores a opposé à Moroni le week-end, Volcan à Elan. Le duel s'était illustré par un choc de styles. Pression et relance pour les visiteurs. Et jeu court, ponctué par des ouvertures pour Volcan. L'opportuniste Basler Kamal qualifie son équipe par l'unique but de la partie (1-0). La finale sera un derby de Bambao : Enfants des Comores de Vouvouni # Volcan Club de Moroni.


Volcan Club de Moroni et Élan Club de Mitsoudje s'étaient mesurés en demi-finale à l'occasion de l'édition 2017 de la coupe des Comores. Le match s'était caractérisé par un choc de styles. Les ambassadeurs de Hambou ont misé leur jeu sur la virilité, les relances, la défense individuelles. Malgré cette orientation athlétique, ou presque, le buteur potentiel des Moroniens, l'opportuniste Basler Kamal, a réussi à faire bouger les filets par l'unique but de la partie (1-0).

Son équipe a basé son jeu sur la circulation de balle, ponctuée par un jeu long. L'arbitrage n'a pas connu de regrettables contestations. La finale mettra en lice deux dinosaures du championnat de la D1 de Ngazidja : Vouvouni # Moroni. Ce derby des deux frères rivaux de Bambao est généralement très attrayant.

Attention à la rétrogradation

La courte victoire de son équipe ne l'a pas découragé. Abdel Kamal, assistant technique de Volcan est content : « Elan s'est présenté pour uniquement casser notre jeu, énergiquement. Basler a dissipé le doute par le but de qualification. L'essentiel a été assuré. On joue la finale ». Alain Moussa est sympathisant de Rapid Club de Moroni. Il pense : « Élan a fait preuve d'un fair-play exemplaire. Il a dominé la partie. Mais, Volcan se qualifie. Mitsoudje a joué avec grande sportivité. Certes, il y a eu de gros chocs, mais, de temps à autre, corrigés et sanctionnés. Les arbitres ont maîtrisé, et le jeu, et leur nerf. Après le coup de sifflet final, même vaincu, Elan a serre les mains des adversaires. Le climat du jeu était diamétralement opposé à celui de la veille (Bonbon Djema # Enfants des Comores), où le public était déçu par la tension, des hostilités, menaces gestuelles et verbales etc. Espérons que la finale ne laissera pas dans son sillage une rétrogradation en D2 ».

 

Bm Gondet

 

Commentaires (0)