La Gazette

des Comores

Football : Coupe des Comores, District Centre-Moroni Finale, conquise de justesse par Amisco

  •  
  •   admin
Football : Coupe des Comores, District Centre-Moroni Finale, conquise de justesse par Amisco

Le District du Centre-Moroni a organisé la finale de la Coupe des Comores le lundi 10 avril 2017. Jupiter s'est incliné face à Amisco (1-0). Après ce but, les Ambassadeurs de Magoudjou ont réagi par une force collective vive. Mais, leur ambition est partie en éclat après l'expulsion d'un des leurs pour agression perpétrée contre un assistant. « On ne le pardonnera pas. Jupiter n'est pas une équipe barbare », regrette un remplaçant déçu, joint plus tard.


Le District du Centre-Moroni a mis fin aux éliminatoires et à la qualification de la Coupe des Comores. La finale, caractérisée par un derby de Moroni, avait opposé Jupiter à Amisco. Le public, remarquable par d'assourdissants sons de tam-tams d'encouragement, a motivé les prétendants au titre. Le vainqueur représentera le district aux huitièmes de finale de la compétition, organisée par la Ligue. Amisco n'a pas réussi à péter les compteurs. Mais, elle a assuré l'essentiel, grâce au but de Kamal Madi, suite à un coup de pied, réalisé vers la 65e minute du jeu. Cinq minutes avant la fin du match, l'arbitre central refuse un but d'égalisation, pour hors-jeu. Son assistant a payé les pots cassés. Il est brutalisé. Mais, l'agresseur reçoit un carton rouge.

Un joueur batailleur, suspendu de 30 ans

Le coach Memo Mahamoud de Jupiter se montre fair-play : « C'était un bon match, bien préparé. Technico-tactiquement, Amisco n'a pas de leçons à nous donner. Bien dosé physiquement, elle nous a crée des difficultés sur le plan de l'endurance. Je la félicite. Un 2e duel serait coriace. Je ne commente pas l'arbitrage ». Charlot Houssein, membre du staff technique d'Amisco, est content : « Un bon match, très serré et plein de suspens. Jupiter s'était bien préparé. Mais, on était plus déterminé. Un petit incident a abouti à l'agression d'un assistant. C'est regrettable. Il a gâté un climat ambiant, tendu mais fair-play. Je félicite les joueurs. Je suis content ». Nous sommes en France. Un arbitre est frappé en plein match. L'agresseur est suspendu de 30 ans. Au secours Commission de Discipline, Ligue de Ngazidja !

 

Bm Gondet

 

Commentaires (0)