La Gazette

des Comores

Football : Championnat d'Afrique des Nations (Chan) Victorieux (2-0), l'Archipel conforte son rêve

  •  
  •   admin
Football : Championnat d'Afrique des Nations (Chan) Victorieux (2-0), l'Archipel conforte son rêve

L'issue du match aller du 1er tour des éliminatoires du Chan des locaux, tenu le week-end à Moroni, a souris aux Comoriens. Lukweha Sport de Lesotho rentre bredouille en termes buts (2-0). Djudja (47e) et Raïdou (81e) sont les artisans de l'émergence des Cœlacanthes-bis. La 2e manche aura lieu le samedi prochain à Maseru. Au Lesotho, les journalistes comoriens seront-ils déclarés indésirables aussi comme ici ?


Le samedi 15 juillet au stade de Moroni, le score final de la 1ère manche du Chan des joueurs évoluant dans les championnats nationaux, a suscité une grande ovation. Prudents et avec moins d’actions offensives dangereuses, la 1ère période a paru comme un round d'observation. Les gardiens de but respectifs, Likano Mphutlten pour les visiteurs et Salimo Velonjara pour les locaux, n'avaient pas été trop inquiétés. Comores et Lesotho se séparent par (0-0). Le grand public, enthousiaste et tapageur, a dû patienter jusqu'au au retour des vestiaires, pour voir le réalisme des Comoriens, à l'origine de l’émergence, faire ravage.

Un long centrage millimétré du défenseur Adadin a permis à Djudja Ibourahima d'ouvrir le score (47e, 1-0). Le but enflamme le stade mais stimule les visiteurs. Ils poussent, poussent le jeu. Mais, en vain. Les parades spectaculaires du dernier rempart comorien Saimo, n'ont laissé aucune chance à une égalisation. Raïdou Boina Bacar prend la place du milieu stabilisateur Rapid et concrétise le but salvateur (81e, 2-0).

Journalistes comoriens, refoulés

En circulation du jeu, en moins de touches de balles possibles, Lesotho a impressionné. En revanche, en réalisme il a encore des efforts à fournir. Cette victoire fait des Cœlacanthes-bis, les adversaires les plus à craindre de ce Chan-Kenya 2018. Mais, les protégés du duo technique, Chamitet et Aymane, doivent continuer à vaincre pour convaincre. « Je félicite tout le monde et encourage l'équipe. Le match retour n'est pas encore acquis. Il y a une pression à gérer. On ne doit pas relâcher », révèle Aymane , coach adjoint.

Seule note discordante dans la liesse populaire, les journaliste comoriens, arrivés très tôt, ont été discrédités et marginalisés contrairement à ceux de Lesotho. Nous sommes certains, comme deux et deux font quatre, qu'à Maseru, ils seront traités avec une grande courtoisie. Au secours Tourqui Salim, patron de la Fédération de Football des Comores !

 

Bm Gondet

 

Commentaires (0)