La Gazette

des Comores

Comité de Normalisation: Du CoNor, Kanizat Ibrahim ambitionne la Caf

Comité de Normalisation: Du CoNor, Kanizat Ibrahim ambitionne la Caf © : HZK-LGDC

Candidate aux scrutins des membres de la Caf (mars 2021), chargée du football féminin, la présidente du CoNor pour la Ffc, Kanizat Ibrahim, revient au bercail. Elle a effectué un court séjour au Cameroun, à l'occasion de la confrontation de clôture, comptant pour l'édition 2021 du Chan. Deux autres prétentieuses, Patricia (Madagascar) et Lawson (Togo) ambitionnent le même fauteuil. Mais, si l'expérience fait la différence, la chance de voir la Comorienne exercer à coté d'Ahmad Ahmad ou son successeur est significative. Au Maroc, les verdicts seront concluants.


Le commun des mortels s’interroge si la présidente du Comité de Normalisation (CoNor) pour la Fédération de Football des Comores (Ffc), Kanizat Ibrahim, a eu la présence d'esprit d'optimiser son séjour au Cameroun par rapport aux scrutins du 21 mars prochain, pour le bureau exécutif de la Confédération Africaine de Football (Caf) et de ses membres. « Bien entendu, je me suis efforcée de rentabiliser mes rencontres avec des présidents de fédérations de football. C'était une démarche individuelle. Ils se sont montrés attentifs à mon exposé, à mes ambitions », clarifie-t-elle. Vraisemblablement, les voix risquent de se délocaliser, notamment l'Afrique centrale et australe. « Comme je le disais, dans mes contacts, je n'ai pas privilégié des zones spécifiques. Un président représente un bulletin. Bien entendu, la Togolaise peut bénéficier des voix des fédérations périphériques. En tout cas, rien n'est joué d'avance ».

 

Autre obstacle, la sous-région sera représentée par deux prétendantes aussi ambitieuses, la Malgache, Patricia Rajeriarson et la Comorienne Kanizat Ibrahim. Le face-à-face s'annonce coriace. Le risque de voir les voix indianocéaniques se morceler est réel. « J'ai diversifié ma campagne de sensibilisation. J'ai discuté et échangé avec tout le monde. Les fédérations de l'Afrique australe, qui prennent part au Cosafa Cups, sont des alliés potentiels », avance-t-elle.

 

La particularité de Kanizat est convaincante. Elle a réussi à surmonter une étape difficile : l'examen et l'analyse d'éligibilité des candidats au Comité Exécutif. Maintenant, tout repose sur sa brillante réussite au titre de patronne du CoNor, après une quinzaine de mois, perturbée par l'état d'urgence sanitaire. Elle a su remettre sur de bons rails une discipline, qui était acculée dans de graves crises. Elle a laissé bonne impression, là où d'autres ont enregistré des contreperformances. L'expérience acquise ici, riche et enrichissante, n'a pas laissé indifférente la Caf. C'est l'un des atouts qui balisent le parcours élogieux de l'ambitieuse Kanizat Ibrahim. La chance de la voir exercer à coté du président de la Caf, Ahmad Ahmad ou de son successeur, au titre de patronne du football féminin du continent est significative. Le verdict du 21 mars 2021 du Maroc sera très attendu.

 

Bm Gondet

 

 


Les contenus publiés dans ce site sont la propriété exclusive de LGDC/HZK Presse, merci de ne pas copier et publier nos contenus sans une autorisation préalable.

Commentaires (0)