La Gazette

des Comores

Athlétisme La Journée Mondiale de l'Athlétisme animée à l'Injs

  •  
  •   admin
Athlétisme La Journée Mondiale de l'Athlétisme animée à l'Injs

La Ligue d'Athlétisme de Ngazidja a choisi la capitale pour célébrer la Journée Mondiale de l'Athlétisme. L'ambiance dominicale a été animée par environ trois à quatre cent athlètes, sexes et âges confondus, à l'Injs. La période de ramadan oblige, les organisateurs ont dû avancer ces regroupements simultanés, Ngazidja, Moili et Ndzouani.


Le patron de l'instance organisatrice régionale, Fayssoil Mohamed Ali clarifie : « On a avancé les festivités à cause du ramadan. D'habitude, les regroupements régionaux se déroulent vers le 21 mai. Les athlètes de Moili et Ndzouani sont aussi en pleine fête ». Pour cette journée, on a retenu une dizaine d’épreuves, dont le saut en Longueur, les sprints, les fonds et demi-fonds. « Pour les courses sur piste, les encadreurs techniques ne prennent pas en compte le minima (temps réalisé). Mais, il nous servira de référence sur le plan national et aussi par rapport aux échéances officielles à venir », développe Fayssoil.

Par rapport aux célébrations précédentes, l'édition 2017 s'est avérée moins somptueuse. Traditionnellement, la Fédération Internationale d'Athlétisme accompagne les festivités par l'envoi d'une série de lots de matériels sportifs, notamment des tricots, des écussons et autres accessoires propres à discipline. Le coach Djoumoi rappelle : « On ignore pourquoi cette année, la Fédération Internationale d'Athlétisme se montre indifférente à la Journée. En tout cas, cela ne nous a pas empêché de la commémorer avec enthousiasme et vitalité ».

Hafssoit Abdou et Ibtissam Adam, deux marathoniennes de Bambao, expriment une grande satisfaction : « Officiellement, c'est notre 1ère expérience. Affronter en 1500 mètres de grands athlètes, filles et garçons, est une opération enrichissante. C'est une belle occasion pour nous pour découvrir, comparer, et surtout pour une autoévaluation ». Les bons éléments ne passeront pas inaperçus. En 2017, des athlètes comoriens sont attendus dans l'Océan indien et aussi en Afrique : Championnat de Madagascar (Juin, Antananarivo), Jeux de la Francophonie (fin Juillet, Cote d'Ivoire), championnat du monde des cadets (début juillet, Kenya).

A l'Injs hier, malgré le risque de déshydratation, les concurrentes et concurrents se sont montrés à la hauteur de l'événement. Le président de la Ligue de Ngazidja est reconnaissant : « Je remercie les clubs qui ont voulu partager les festivités. Je croyais que les Mitsamiouliens éprouveront des difficultés à respecter la ponctualité. En compagnie d'autres athlètes ces Comores profonds, ils sont là enthousiastes ».

 

Bm Gondet

 

 

 

Commentaires (0)