La Gazette

des Comores

« Les cœlacanthes ont besoin de notre soutien financier pour préparer la CAN »

« Les cœlacanthes ont besoin de notre soutien financier pour préparer la CAN » © : HZK-LGDC

Les cœlacanthes des Comores viennent de s'inscrire dans l'histoire du football africain suite à la qualification à la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) prévue au Cameroun en 2022. C'est ainsi que l’ancien président de l’Assemblée Nationale Bourhane Hamidou appelle à un sursaut national pour soutenir les Cœlacanthes moralement, physiquement et surtout financièrement pour pouvoir bien poursuivre le reste du chemin.


La qualification des Cœlacanthes des Comores aux épreuves compétitives de la CAN prévues en 2022, est une étape importante pour le pays. Le sport plus particulièrement le football permet aujourd’hui à plusieurs nations de s'imposer sur le plan international. C'est dans ce sens que le football n'est pas seulement perçu, dans le monde d'aujourd'hui comme seulement une activité sportive mais un jeu pour lequel la diplomatie et la politique sont des facteurs importants. Après l'historique victoire des cœlacanthes le 25 mars dernier, l'engouement de toute la population a permis à certaines personnalités de se projeter sur une autre façon de soutenir l'équipe nationale. C'est le cas de Bourhane Hamidou, ancien président de l’Assemblée Nationale qui appelle à l’ensemble des comoriens de soutenir les Cœlacanthes pour bien préparer la CAN. « Il faut des moyens pour soutenir l’équipe nationale. Et avant d’appeler d’autres personnes à apporter leur contribution, je vais apporter la mienne à la Fédération de Football des Comores », déclare Bourhane Hamidou.

Pour ce qui est des propositions, l’ancien député de la région de Hambou a suggéré l’organisation d’un téléthon ou bien le prélèvement de 25 FC sur chaque billet de transport vendu, ou 1 FC sur chaque recharge téléphonique. « Je recommande qu’on ouvre un compte populaire des cœlacanthes. On peut déposer des caisses partout pour soutenir notre équipe nationale. Si chaque comorien verse même 50 FC, ca peut aider notre équipe car l’Etat ne peut pas tout faire », avance-t-il, tout en remerciant les efforts fourni par l’Etat et le staff des Cœlacanthes.

A ce titre, il appelle l’Etat comorien à décorer le sélectionneur de l’équipe nationale le jour de la fête de l’indépendance du 6 juillet prochain en signe de reconnaissance. « Amir Abdou mérite une belle récompense. C’est pourquoi j’appelle l’Etat doit le primer car il le mérite amplement », dit-il. L’ancien candidat aux élections présidentielles de 2016 souhaite la nomination d'un ambassadeur du sport. « On parle beaucoup des Comores ces derniers temps. Je suis un homme d'Etat quel que soit mon statut. Le football est aussi politique qu'économique et accorde plus de visibilité du pays à l'extérieur », conclut-il.

Kamal Gamal

 

 


Les contenus publiés dans ce site sont la propriété exclusive de LGDC/HZK Presse, merci de ne pas copier et publier nos contenus sans une autorisation préalable.

Commentaires (0)