La Gazette

des Comores

Sécurité alimentaire en Union des Comores : L’INRAP à la recherche d’un laboratoire central multidisciplinaire

  •  
  •   admin
Sécurité alimentaire en Union des Comores : L’INRAP à la recherche d’un laboratoire central multidisciplinaire

Projet d’étude pour la mise en place d’un laboratoire multidisciplinaire en Union des Comores est en discussion à Moroni. Pendant deux jours, l’institut national de recherche pour l’agriculture, la pêche et l’environnement (INRAP) a convié des experts en la matière pour valider le document de projet.


Un atelier de validation de la mise en place d’un laboratoire multidisciplinaire de contrôle des aliments s’est ouvert hier à Moroni. D’après les organisateurs, il s’agit d’une rencontre de deux jours pour élaborer un projet laboratoire de contrôle de la qualité des produits alimentaires. Ce laboratoire a un rôle capital la sécurité sanitaire des aliments aux Comores, mais aussi il va garantir la promotion des nos produits cultivés dans le pays autant que pour la qualité des produits importés », explique Dr Abdou Azali Hamza, directeur général de l’Institut national de recherche pour l’agriculture, la pêche et l’environnement (INRAP).

D’après lui, l’Union des Comores vise à promouvoir ses exportations agricoles vers des niches définies au niveau régional, international et on ne peut y parvenir que si le système SPS est capable d’assurer la qualité des produits mis sur le marché. Et pour atteindre ces objectifs, deux études diagnostiques ont pu aboutir à des recommandations pour le secteur laboratoire et un plan d’action pour la protection des végétaux.

« La mise à niveau de ces laboratoires pour assurer les analyses physico chimiques et micro biologiques des produits de pêches et halieutiques, des produits végétaux et agricoles et d’autres denrées alimentaires destinés à l’exportation et au marché national, reste obligatoire dans notre pays qui est membre du COMESA », indique le directeur l’INRAP.

D’après le document déjà affiné par un expert international recruté pour les travaux préalables de ce projet de construction d’un laboratoire central de référence, il a été recommandé qu’au cours de la première année, il est nécessaire que le laboratoire puisse bénéficier d’un accompagnement avec plusieurs missions d’assistance et de formation pour assurer un suivi technique du démarrage.

 

Ibnou M. Abdou

 

 

Commentaires (0)