La Gazette

des Comores

Rencontre avec les dirigeants de l’ONG ICAN, prix Nobel de la paix de 2017

Rencontre avec les dirigeants de l’ONG ICAN, prix Nobel de la paix de 2017 © : HZK-LGDC

En marge de la 72e session du Comité exécutif du Programme du Haut commissariat aux réfugiés (HCR), qui a lieu à Genève, du 04 au 08 octobre 2021, le ministre des affaires étrangères, a reçu à Genève, la visite des dirigeants de l’ONG ICAN, prix Nobel de la paix de 2017, pour parler de l’universalité, de l’effectivité et de la mise en œuvre du Traité d’interdiction des armes nucléaires (TIAN) ratifié par le Chef de l’Etat le 19 février 2021.


Le ministre des affaires étrangères Dhoihir Dhoulkamal, a été invité à prendre part à cet important rendez-vous qui se penche sur la protection internationale des droits des réfugiés et des Apatrides. Il a reçu à Genève, la visite des dirigeants de l’ONG ICAN, prix Nobel de la paix de 2017, pour parler de l’universalité, de l’effectivité et de la mise en œuvre du Traité d’Interdiction après avoir été l’un des premiers précurseurs et signataire de ce Traité international le 20 septembre 2017.

Après avoir passé avec succès, l’Examen périodique universel (EPU) et félicité par Madame Bachelet pour les réformes constitutionnelles et législatives engagées, favorables aux droits de l’Homme, et après avoir été classé comme Etat champion par le Bureau Régional de l’ONUDC pour l’Afrique Australe pour la prévention et lutte contre la traite des personnes, l’Union des Comores vient de franchir un autre pas, dans la prévention et protection des droits des réfugiés, un fléau mondial qui n’épargne aucun pays.

L’Union des Comores travaille également avec l’OIM, après avoir adhéré au Protocole additionnel sur la lutte contre les trafics illicites des migrants, par terre, mer et air, pour une meilleure identification et prise en charge des migrants.

Dans ce même élan, la délégation comorienne a transmis officiellement, au Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies, le rapport national sur la situation des droits de l’Homme aux Comores, 2019-2020, élaboré par la Commission Nationale des Droits de l’Homme et des Libertés (CNDHL). Ce rapport contient les éléments sur la situation des droits de l’homme aux Comores, et énonce les activités réalisées par la CNDHL entre 2019 et 2020.

Ibnou M. Abdou


Les contenus publiés dans ce site sont la propriété exclusive de LGDC/HZK Presse, merci de ne pas copier et publier nos contenus sans une autorisation préalable.

Commentaires (0)