La Gazette

des Comores

Ouverture des mosquées La décision finale attendue ce matin

Ouverture des mosquées La décision finale attendue ce matin © : HZK-LGDC

Le porte-parole du gouvernement Houmed Msaidie informe la population que la question de l’ouverture des mosquées sera débattue ce jeudi matin à Beit Salam comme d’autres sujets à l’approche du mois sacré du ramadan lors d’un conseil interministériel.


Depuis que le pays a retrouvé une relative accalmie sur la Covid-19, la population comorienne n’attend que la réouverture des mosquées. Hier lors du compte rendu du conseil des ministres, le porte-parole du gouvernement laisse entendre que toutes questions relatives à la Covide 19 seront discutées ce jeudi matin en conseil interministériel, notamment la réouverture des mosquées. « Vous saurez si oui ou non, les mosquées seront ouvertes pendant le mois de ramadan. Ce qui est sûr, nous faisons tout ce qui nous semble bon pour passer un bon ramadan », laisse entendre Houmed Msaidié.

A jour J-4 ou 5 du Ramadan (mardi ou mercredi prochain), de nombreux fidèles demandent avec insistance la réouverture des mosquées. Mardi dernier, un des chefs religieux du pays connu sous le nom d’Inzzoudine Mohamed El Hadj a été interpelé par la gendarmerie nationale pour avoir critiqué publiquement le président Azali Assoumani, le ministère en charge des affaires islamiques et le Muftorat tout en demandant la réouverture immédiate des mosquées ce mercredi.

Pour lui, Azali n'est pas un imam et les oulémas qui valident la fermeture des mosquées sont des "corrompus". « J’appelle les gens qui me soutiennent à rouvrir les mosquées », appelle-t-il. Par rapport à la réouverture des mosquées, une source de Beit Salam laisse entendre que « la première prière de Tarawehi se fera en collectif à la mosquée. Sinon je peux vous dire que l’ouverture des mosquées se fera ce vendredi ».  

Ibnou M. Abdou

 


Les contenus publiés dans ce site sont la propriété exclusive de LGDC/HZK Presse, merci de ne pas copier et publier nos contenus sans une autorisation préalable.

Commentaires (0)