La Gazette

des Comores

Contrôles systématiques aux portes d’entrée et sortie de Mohéli

Contrôles systématiques aux portes d’entrée et sortie de Mohéli © : HZK-LGDC

À Mohéli toutes les dispositions sont prises pour éviter une introduction des cas de covid-19 dans l'île. Un pass sanitaire a été officiellement déclaré samedi par les autorités de l’île et sera mis en place dès ce lundi. Nous y reviendrons mais avant cela, des contrôles stricts s’opèrent à Hoani, Fomboni-Bazar, Bangoma et Bandar es Salam.


Pour lutter contre la propagation de la covid-19 dans le pays et à Mohéli en particulier, toutes les dispositions nécessaires ont été prises aux portes d'entrée et sortie de l'île. À l’aéroport de Bandar es salam, tout comme au port de Hoani et Fomboni-Bazar, des agents sanitaires sont déployés partout pour contrôler les voyageurs. Le carnet de vaccination de covid-19 est obligatoire avant de s'envoler ou de prendre la mer vers la destination. « Mohéli a vécu une période sombre caractérisée par un nombre très élevé de décès liés à la covid-19. Chacun de nous se souviendra pour toujours de cette période car on a perdu beaucoup des proches » rappelle Izdar Soidri coordinateur insulaire du Croissant rouge comorien au niveau de Mohéli.

« Chaque passager qui n'a jamais été vacciné et qui refuse de prendre sa dose de sinopharm ne sera pas autorisé à voyager. Les forces de l'ordre sont là pour veiller à l'application de ces mesures » a-t-il ajouté. Les contrôles sanitaires sont également stricts pour ceux qui viennent d'arriver. Au port de Hoani, les voyageurs en provenance de Chindini comme ceux qui viennent de Dodin (Anjouan) sont contraints à faire le test de covid-19 avant de rentrer chez eux. C'est le même cas pour les passagers qui atterrissent à l’aéroport de Bandar es salam.

Il y a quelques semaines de cela, deux étrangers ont été testés positifs à l’aéroport de Bandar es Salam. Et après contrôle à leur lieu de travail, 4 autres ont été testés positifs et mis en quarantaine sous haute surveillance. « Rien ne prouve qu'il s’agit d’un variant » avait rassuré le Directeur régional de la santé Dr Djamal.

 « Notre objectif c'est d’empêcher la covid-19 d'entrer dans l'île de Mohéli. Si un passager est testé positif, il sera directement isolé et surveillé » a ajouté Izdar. Ces mesures sanitaires sont appréciées pour certains car cela fait plusieurs mois que l’île vie dans l’accalmie. Mais pour  d’autres « le vaccin n'a pas de sens car une personne vaccinée est obligée de porter un masque sinon il aura une amende de 5000 fc » pense un citoyen.

D’autres inquiétudes gagnent les esprits des voyageurs « si par force, une personne se fait vacciner avant de prendre la mer, qui va le prendre en charge s'il présente des complications en pleine mer ?» se demande-t-on. Le coordinateur insulaire du Croissant rouge rassure que le vaccin ne présente pas des complications majeurs. « Mais si par malheur un cas se présente, il sera pris en charge là où il va » a-t-il indiqué.

Riwad

 

 


Les contenus publiés dans ce site sont la propriété exclusive de LGDC/HZK Presse, merci de ne pas copier et publier nos contenus sans une autorisation préalable.

Commentaires (0)