La Gazette

des Comores

15e session de CNUCED : Des pistes de réflexion pour une sortie de crise

15e session de CNUCED : Des pistes de réflexion pour une sortie de crise © : HZK-LGDC

Dans le cadre de la quinzième session de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced) organisée du 3 au 8 octobre à la Barbade, une série de pré-évènements et de forums sont organisés dans certains pays pour sensibiliser les différents acteurs nationaux et internationaux. Aux Comores, l’Union des chambres de commerce en collaboration avec le Système des Nations Unies a organisé une conférence débat sur la résilience du secteur privé comorien à faire face à la crise du Covid-19.


C’est sous le thème « comment renforcer la résilience du secteur privé comorien pour faire face à la crise du covid-19 afin de lutter contre les inégalités et assurer une prospérité partagée pour tous » que l’Union des chambres de commerce (Uccia) en collaboration avec le Système des Nations Unies (SNU) a organisé  mardi 05 octobre, un face à face avec les acteurs économiques en vue de trouver des pistes et  des solutions. D’après le chargé du développement, économiste au bureau du Coordinateur résident du SNU, Abdou Katibou, le but de cet échange de réflexion est de discuter sur cette thématique qui concerne le secteur privé comorien face à des multiples défis.

 « Nous avons invité les autorités comoriennes, la chambre de commerce, le secteur privé, etc,  pour dialoguer sur ce thème qui vise à renforcer la résilience afin de lutter contre les difficultés auxquelles le secteur privé fait face et qui engendre des perturbations sur la vie des comoriens. Il y a une hausse conséquente des prix qui est déterminée par des facteurs externes  et internes notamment liés à l’environnement des affaires et sur la taxation. Le but est de voir comment au vu de ce contexte particulier, trouver des solutions idoines pour appuyer le secteur privé comorien dans ce moment difficile et pour soulager les ménages aussi », souligne Abdou Katibou.

Le secrétaire général de l’UCCIA Djamil Boinaidi a brillamment exposé des recommandations ainsi que l’expert de ladite conférence à savoir rendre effectives les lois relatives au dialogue public-privé notamment sur les taxes. « Il est impératif que l’Etat et le secteur privé s’accordent des discussions afin de trouver des solutions appropriées. Des pistes de réflexions ont été avancées et je suis convaincu que les représentants de l’Etat prendront en considération ces recommandations », renchérit-il. 

Andjouza Abouheir

 


Les contenus publiés dans ce site sont la propriété exclusive de LGDC/HZK Presse, merci de ne pas copier et publier nos contenus sans une autorisation préalable.

Commentaires (0)