La Gazette

des Comores

Énergie : Les périphéries alimentées de 14h à 06h du matin

Énergie : Les périphéries alimentées de 14h à 06h du matin © : HZK-LGDC

La société nationale d'électricité (Sonelec) multiplie les efforts pour rétablir l’électricité peu à peu dans les différentes régions. A ce jour, les zones périphériques reçoivent l'électricité de 14 heures jusqu'au petit matin. Quant à Vouvouni jusqu'au Nord de Domoni Mboude, ces secteurs sont alimentés H24, grâce à la station de pompage à Vouvouni pour l'eau de la SONEDE et Domoni pour l'aéroport et Asecna.


Cela fait plus d'une semaine que les trois groupes nouvellement arrivés de France ont été démarrés. Depuis, les périphériques de l'île de Ngazidja reçoivent de l’électricité de 14 heures à 6 heures du matin. Quant à Vouvouni dans la région de Bambao jusqu'au Nord de Ngazidja plus précisément à Domoni dans la région de Mboude, ces zones reçoivent de l'électricité H24 contrairement aux autres régions. Un coup de chance dû à la station de pompage d’eau située à Vouvouni, et à l’aéroport pour ce qui est de Domoni-Mboudé.

 

C'est le programme provisoire qui est mis en œuvre par la société. « Cette zone qui abrite les stations de pompage d'eau doit impérativement avoir l'électricité régulièrement. Cette zone précise est couverte par nos deux centrales thermiques puis c'est la zone de concentration des activités économiques parce que c’est ici que se trouve la capitale Moroni », nous confie un agent de SONELEC en guise de justification. 

 

Selon lui, la région de Mbadjini est couverte du matin jusqu’au coucher du soleil par l’énergie solaire du parc de Dahu exploité par le français InnoVent, avant de basculer à une microcentrale jusqu'à l'aube. « La société ne compte pas en rester là. Elle double les efforts afin de fournir régulièrement l'électricité. Les travaux de révision des quatre moteurs ont débuté depuis mercredi dernier. Ça va bientôt se terminer », poursuit notre interlocuteur, avant d’ajouter que « nous avons commencé le remontage des pièces de révision. Ces travaux techniques sont quasiment terminés. Bientôt, ces quatre groupes seront disponibles. Après quoi, on va les démarrer pour accompagner les autres groupes ou bien faire des permutations entre les moteurs. Comme ça, ils ne vont pas être abîmés très tôt ».

 

Concernant la stabilité d'électricité de H24, notre interlocuteur confirme que cela peut se faire. « Ce qui est sûr, à présent nous pouvons alimenter l’île de Ngazidja H24, rassure-t-il. Pour le faire, nous avons besoin de 16 MW alors que nous en avons 18 MW. Mais actuellement, on en utilise que 15,9 MW. Une fois que les révisions seront terminées, on aura 22 MW. Tout ça, pour vous montrer que la société est capable de fournir de l'électricité régulièrement ».

 

Nassuf Ben Amad

 


Les contenus publiés dans ce site sont la propriété exclusive de LGDC/HZK Presse, merci de ne pas copier et publier nos contenus sans une autorisation préalable.

Commentaires (0)