La Gazette

des Comores

Vers l’obligation de la vaccination et du Pass Sanitaire

Vers l’obligation de la vaccination et du Pass Sanitaire © : HZK-LGDC

Le nombre de cas diminue dans l’archipel. La campagne de vaccination tourne au ralenti. Pour inciter la population à se faire vacciner pour atteindre l’’immunité collective, le ministère de la Santé et celui de l’Intérieur instaurent la vaccination obligatoire pour tous et la mise en place du Pass sanitaire d’ici fin décembre.


Bien que le pays connaisse une baisse considérable du nombre de cas de Covid-19, le ministère de la santé souhaite renforcer sa communication pour le respect des mesures barrières. En plus du respect du port du masque et autres mesures, le ministère de la santé ne ménage aucun effort afin d’inciter la population à se faire vacciner. Aux côtés du ministre de l’intérieur, Fakridine Mahamoud, la ministre de la Santé, Loub Yakout Zaïdou a reçu les maires et préfets de Ngazidja dans une réunion de sensibilisation. La énième de ce genre qu’organisent les deux ministères. Ici, il a été question de la vaccination et du Pass sanitaire.

A la sortie de cette réunion qui a duré plus d’une heure de temps, le président de l’association des maires de Ngazidja, Dini Ahamada a fait le point sur les conclusions. « Au cours de cette réunion avec les deux ministres, on nous a fait un bilan sur le déroulement de la vaccination depuis son lancement jusqu’à ce jour. Les résultats ne sont pas satisfaisants. On s’est promis de redoubler d’efforts pour sensibiliser la population à se faire vacciner car dans un avenir proche, un Pass sanitaire sera exigé », explique Dini Ahamada. Ce dernier laisse entendre que dans les régions et communes, la vaccination va être imposée à toute la population.

Du côté du comité scientifique, c’est le médecin-colonel Naoufal Boina, responsable prise en charge covid qui rappelle l’importance de la vaccination. Le directeur du Service de Santé Militaire (SSM) a rappelé que le pays a lancé dernièrement la troisième cohorte de la vaccination dans le cadre de la lutte contre la pandémie. « D’ici fin décembre on espère lancer la quatrième cohorte et on estime que toute la population âgée de plus de 18 ans, estimée à 420 000 personnes, aura profitée pour se faire vacciner », espère-t-il, tout en affirmant que « après la quatrième phase de vaccination, le tour reviendra aux jeunes âgés de 12 à 17 ans ».

A la fin de la campagne de vaccination, le responsable de la prise en charge Covid annonce la mise en place du Pass sanitaire à la fois pour sortir du pays et circuler à l’intérieur du pays (entre les iles, prendre un taxi, aller dans les administrations publiques et/ou privées…). « Celui qui n’aura pas son pass sanitaire d’ici la fin de l’année sera bloqué dans les 4 murs de sa maison », lance-t-il d’un ton ferme.

A.O Yazid

 


Les contenus publiés dans ce site sont la propriété exclusive de LGDC/HZK Presse, merci de ne pas copier et publier nos contenus sans une autorisation préalable.

Commentaires (0)