La Gazette

des Comores

Coronavirus : 100.000 doses du vaccin chinois arrivées à Moroni

Coronavirus : 100.000 doses du vaccin chinois arrivées à Moroni © : HZK-LGDC

Les Comores ont réceptionné hier mercredi 100.000 doses du vaccin Sinopharm et accueilli onze médecins, avec un lot d’équipements médicaux et médicaments. Ce tout premier vaccin qui arrive dans le pays devrait suffire à couvrir 12% de la population.


Arrivée du vaccin Sinopharm hier mercredi 17 mars dans la journée, à bord de Sichuan Airlines. Ce vaccin, le premier à arriver dans le pays, a été réceptionné par le chef de l’État Azali Assoumani en personne, des mains de l’ambassadeur de la République populaire de Chine à Moroni. Ce sont au total 100.000 doses destinées à la population comorienne afin d’endiguer la pandémie. Si l’on considère que la population est de 800.000 habitants, ces 100 000 doses couvriront 12.5% de la population.

 

Dans son allocution, l’ambassadeur He Yanjun a profité de cette grande occasion pour saluer les efforts indéniables du président de la République Azali Assoumani pour cette lutte constante et particulière dans l’ensemble du pays. « Je suis très content de cette réception qui va contribuer dans cette lutte contre la pandémie. Un autre lot de médicaments est attendu dans les jours à venir par la facilitation d’un vol commercial », devait annoncer le diplomate. 

 

Entouré de ses ministres et de ses gouverneurs, portant une cravate rouge, la couleur du drapeau chinois, Azali Assoumani a salué ce « geste fraternel et généreux » du gouvernement  chinois qui permettra au pays de renforcer davantage le combat contre la pandémie de la covid-19, de protéger encore plus efficacement la population. « Le gouvernement comorien gardera en mémoire ces actes fraternels, comme disait un sage c’est dans les périodes difficiles qu’on reconnait ses vrais amis », souligne celui qui s’est déclaré un « frère des Chinois ».

 

La ministre de la santé Loub Yacouti Athoumani a fait savoir que si tout va bien la campagne vaccinale commencera le 05 avril. « Tout un processus doit se faire à commencer par la campagne de sensibilisation pour mieux expliquer à la population sur le vaccin », souligne-t-elle tout en précisant que si l’on veut une immunité collective, il faudrait vacciner 60% de la population. L’État comorien est en discussion avec les autres partenaires afin de trouver d’autres doses d’ici avril ».

 

En ce qui concerne l’AstreZeneca suspendu dans plusieurs pays européens, la ministre rappelle que « ce n’est qu’une suspension » et que le gouvernement est à pied d’œuvre pour trouver « une autre solution ». « Si c’est possible, on va encore entrer en contact avec la Chine  pour avoir d’autres doses ». Rappelons que jusqu’à présent la Chine n’a vacciné dans son territoire que 4% de sa population avec son vaccin. Interrogée sur les effets secondaires, la ministre de la santé rassure que le vaccin chinois a « moins d’effets indésirables ». « Nous avons également des experts qui seront là avec nos amis médecins chinois pour voir les indications du vaccin. Et comme tout médicament, il y a toujours des effets secondaires ».

 

Andjouza Abouheir

 


Les contenus publiés dans ce site sont la propriété exclusive de LGDC/HZK Presse, merci de ne pas copier et publier nos contenus sans une autorisation préalable.

Commentaires (0)